L'"hystérie" des marchés due à une transition trop brutale, dit Poutine

L'"hystérie" des marchés due à une transition trop brutale, dit Poutine
L''hystérie' des marchés due à une transition trop brutale, dit Poutine
Crédit photo © Reuters

MOSCOU (Reuters) - Le président russe Vladimir Poutine a imputé mardi à la transition vers les énergies renouvelables et à la réduction des investissements dans les industries extractives ce qu'il a qualifié d'"hystérie" sur les marchés européens de l'énergie, où les prix s'envolent.

La Russie, important exportateur de pétrole et de gaz, fait l'objet de pressions visant à la pousser à s'engager en faveur d'un objectif de zéro émissions nettes avant la Conférence des Nations unies sur le changement climatique (COP26) prévue à Glasgow le mois prochain, dont l'objectif est de convenir de nouvelles politiques de lutte contre le changement climatique.

Vladimir Poutine n'a pas encore déclaré s'il y participerait, mais il a souligné, lors d'une réunion du gouvernement mardi, l'importance d'une transition écologique en douceur et a critiqué ce qu'il a décrit comme des "décisions déséquilibrées" et des "mesures drastiques".

"Vous voyez ce qui se passe en Europe. Il y a de l'hystérie et une certaine confusion sur les marchés. Pourquoi ? Parce que personne ne prend la situation au sérieux", a-t-il déclaré.

"Certaines personnes spéculent sur les questions de changement climatique, d'autres sous-estiment certaines choses, d'autres encore commencent à réduire les investissements dans les industries extractives. Il faut que la transition se fasse en douceur", a-t-il ajouté.

Il a également appelé au développement durable des secteurs du pétrole, du gaz et du charbon, indiquant qu'il était important de ne pas les négliger.

(Reportage Vladimir Soldatkin et Darya Korsunskaya; rédigé par Tom Balmforth; version française Dagmarah Mackos)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !