»
»
»
Consultation

L'Europe s'oriente à la hausse, les ressources de base s'apaisent

L'Europe s'oriente à la hausse, les ressources de base s'apaisent
Crédit photo © Reuters

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Hésitantes en début de séance, les principales Bourses européennes sont clairement orientées à la hausse vendredi à mi-séance tandis que Wall Street est attendue sans grand changement, sur fond d'apaisement des cours du pétrole et de reflux de ceux des métaux de base, ce qui permet aux publications trimestrielles du jour d'animer la cote.

À Paris, le CAC 40 prend 0,59% à 5.423,28 points vers 10h45 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,1% et à Londres, le FTSE prend 0,49%.

L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,18%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,51% et le Stoxx 600 de 0,13%.

D'abord hésitante, la tendance se renforce à la faveur d'un recul de l'euro, qui cède près de 0,4% et repasse sous 1,23 dollar, donnant un coup de pouce aux valeurs exportatrices de la zone euro.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street signalent une ouverture en baisse de 0,1% pour le Dow Jones, stable pour le S&P 500 et en repli de 0,2% pour le Nasdaq, qui a souffert jeudi du net repli des valeurs de semi-conducteurs et d'Apple.

En Europe, le compartiment des hautes technologiques s'affiche dans le vert à mi-séance, son indice Stoxx prenant 0,31% grâce notamment au groupe suédois d'équipement de réseaux Ericsson, qui bondit de 15,84% après des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Le Stoxx du pétrole et du gaz repasse en territoire positif, les cours du brut étant repartis à la hausse après avoir reflué suite aux plus hauts de près de trois ans et demi atteints jeudi..

Le cours de l'aluminium est stable et celui du nickel se replie après l'envolée des derniers jours déclenchée par les sanctions économiques américaines contre des producteurs russes.

A Paris, Elis (+5,83%) est en tête du SBF 120 après une recommandation d'achat de Berenberg et Fnac Darty (+5,14%) profite de son chiffre d'affaires du premier trimestre et de perspectives jugées porteuses pour le deuxième trimestre.

A la baisse, STMicroelectronics (-1,74%)continue de souffrir des inquiétudes sur les fournisseurs d'Apple.

CARNEY FAIT RECULER LE STERLING

Sur le marché des changes, l'un des faits du jour est la baisse de la livre sterling après les déclarations, jeudi soir, de Mark Carney, le gouverneur de la Banque d'Angleterre (BoE), tempérant les anticipations de relèvement des taux dès le mois prochain.

Le dollar se redresse pour sa part face à un panier de référence (+0,23%).

Du côté des rendements des emprunts d'Etat, celui du Bund allemand à dix ans a brièvement passé 0,6%, son plus haut niveau depuis plus d'un mois, et affiche pour l'instant un bond de près de neuf points de base sur la semaine, sa plus forte progression hebdomadaire depuis début février.

Le dix ans américain s'affiche quant à lui non loin de 2,92%, au plus haut depuis deux mois.

"Tout ceci rappelle les mauvais souvenirs de janvier lorsque la hausse des taux avait fait dévisser les bourses", note LBPAM, tout en constatant que "pour l'instant, ce n'est pas le cas".

Au contraire, les principaux indices boursiers européens se dirigent vers une quatrième hausse hebdomadaire consécutive, de l'ordre de 1,4% pour le CAC 40 et de 0,5% pour le Stoxx 600.

(Édité par Marc Angrand)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com