Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

L'Europe reprend de la hauteur, aidée par l'optimisme sur les Etats-Unis

L'Europe reprend de la hauteur, aidée par l'optimisme sur les Etats-Unis
Crédit photo © Reuters

par Blandine Henault

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse jeudi dans la matinée, dans le sillage de Wall Street qui a profité la veille de bons indicateurs et d'avancées dans la mise en oeuvre d'un nouveau plan de relance de l'économie américaine.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,68% à 4 836,22 points vers 8h30 GMT. A Londres, le FTSE progresse de 0,74% tandis que la hausse est plus limitée pour le Dax À Francfort (+0,14%), plombé par le plongeon de Bayer.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'adjuge 0,31%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,52% et le Stoxx 600 prend 0,48%.

Après un climat dominé mercredi par les inquiétudes sur les plans sanitaire et politique, les Bourses européennes sont soutenues par les bonnes nouvelles en provenance des Etats-Unis et en premier lieu, les avancées sur un nouveau plan de relance à l'économie.

L'administration Trump a proposé aux démocrates de la Chambre des représentants un nouveau programme de 1.500 milliards de dollars incluant le prolongement d'une aide de 20 milliards de dollars au secteur aérien, a déclaré mercredi le secrétaire général de la Maison blanche, Mark Meadows.

Les investisseurs américains ont par ailleurs été rassurés par des statistiques américaines supérieures aux attentes, notamment celle de l'enquête ADP sur l'emploi, de bon augure avant la publication, vendredi, du rapport mensuel du département du Travail.

En Europe, les indices PMI manufacturiers définitifs pour le mois de septembre ont confirmé que la reprise de l'activité s'était renforcée, en particulier en Allemagne.

VALEURS

Le géant allemand Bayer chute de 9,26%, lanterne rouge du Stoxx 600, après l'annonce d'une lourde charge de dépréciation sur ses activités d'agrochimie, confrontées à la baisse des cours des matières premières.

Le motoriste britannique Rolls-Royce lâche 9,84% après l'annonce d'une levée de fonds de cinq milliards de livres, dont deux milliards par le biais d'une augmentation de capital, afin de renforcer son bilan.

A l'inverse, H&M grimpe de 6,43% après la publication d'un bénéfice avant impôt au troisième trimestre supérieur à l'estimation préliminaire et aux attentes du marché.

A Paris, STMicroelectronics bondit de 6,01%, en tête du CAC 40, après le relèvement de sa prévision de chiffre d'affaires pour 2020 à la suite d'un solide troisième trimestre.

Il entraîne à sa suite l'ensemble du secteur des semi-conducteurs: Soitec gagne 4,71%, Infineon 5,7% et Dialog Semiconductor 4,06%.

L'indice Stoxx de la technologie avance de 1,09%, la plus forte hausse sectorielle en Europe.

EN ASIE

La séance a été particulière en Asie, où les échanges à la Bourse de Tokyo ont été interrompus en raison d'un problème technique et où les marchés chinois étaient fermés pour une journée fériée.

La Bourse de Tokyo a été confrontée jeudi à la pire faille technique de son histoire qui l'a obligée à interrompre les échanges pour l'ensemble de la journée, une première depuis 1999.

Le Tokyo Stock Exchange a imputé la panne à un problème de logiciel dans son système de négoce "Arrowhead" et a fait savoir qu'il travaillait à ce que les échanges puissent reprendre vendredi.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains laissent entrevoir une prolongation de la hausse à la Bourse de New York.

L'indice Dow Jones a gagné mercredi 1,2% à 27.781,70 points et le S&P-500 a pris 0,83%, à 3.363 points. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,74% à 11.167,51 points.

CHANGES/TAUX

Les bons indicateurs américains et les espoirs d'un nouveau plan de relance outre-Atlantique favorisent une hausse des rendements des Treasuries et une baisse du dollar.

Le billet vert recule de 0,1% face à un panier de devises de référence tandis que le taux des emprunts d'Etat américains à dix ans remonte de plus de deux points de base, à 0,7005%.

L'euro a réduit quelque peu sa progression face au dollar après la parution des indices PMI en Europe. Il avance de 0,1% à 1,1736 après avoir touché plus tôt en séance un pic d'une semaine, à 1,1757.

Les cambistes devraient être attentifs aux discours attendus d'Andy Haldane, l'économiste en chef de la Banque d'Angleterre (10h20 GMT) et de son homologue à la Banque centrale européenne, Philip Lane (15h45 GMT).

PÉTROLE

Les cours du brut ont été vite rattrapés par les craintes sur la demande alimentées par la hausse des infections au coronavirus dans le monde, en dépit du soutien apporté par les espoirs d'une nouvelle relance économique aux Etats-Unis.

En hausse plus tôt dans la matinée, le baril de Brent recule désormais de 0,5% à 42,10 dollars et celui du brut léger américain (WTI) perd 0,65% à moins de 40 dollars.

(Édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !