L'Europe ne doit pas être exclue des pourparlers sur l'Ukraine, dit Beaune

L'Europe ne doit pas être exclue des pourparlers sur l'Ukraine, dit Beaune
L'Europe ne doit pas être exclue des pourparlers sur l'Ukraine, dit Beaune
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - L'Europe ne doit pas être exclue des pourparlers sur l'Ukraine, a déclaré dimanche le secrétaire d'Etat français chargé des Affaires européennes, Clément Beaune.

"Les Européens ne doivent pas être absents de table de négociation", a-t-il dit sur la chaîne CNews, alors que les Etats-Unis et la Russie doivent se retrouver à Genève pour tenter de désamorcer la crise qui se joue autour de l'Ukraine.

Moscou a amassé des dizaines de milliers de soldats à sa frontière avec l'Ukraine, une situation que Washington et Kiev analysent comme un prélude possible à une invasion de l'Ukraine, huit ans après l'annexion de la péninsule de Crimée.

Concernant le Kazakhstan, Clément Beaune a estimé qu'on ne pouvait pas écraser un peuple et des manifestants qui se rebellent.

Des manifestations violentes ont éclaté cette semaine au Kazakhstan sur fond d'inflation et de hausse des prix de l'énergie.

Les autorités kazakhes ont annoncé samedi l'arrestation de Karim Massimov, ancien chef du comité de sécurité nationale du Kazakhstan, pour soupçons de trahison.

Dimanche, elles ont déclaré qu'elles avaient stabilisé la situation dans le pays et que des "sites stratégiques" étaient désormais sous le contrôle de l'alliance militaire dirigée par la Russie destinée à rétablir l'ordre.

(Rédigé par Claude Chendjou, avec la contribution de Richard Lough)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !