L'Europe monte malgré l'absence de Wall Street, Rémy Cointreau au plus haut

L'Europe monte malgré l'absence de Wall Street, Rémy Cointreau au plus haut
L'Europe monte malgré l'absence de Wall Street, Rémy Cointreau au plus haut
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi en début d'une séance qui devrait rester calme en l'absence des investisseurs américains en raison de la fermeture de Wall Street pour Thanksgiving.

À Paris, le CAC 40 gagne 0,34% à 7.065,92 points à 08h50 GMT. A Londres, le FTSE 100 prend 0,07% et à Francfort, le Dax avance de 0,35%.

L'indice EuroStoxx 50 est en hausse de 0,49%, le FTSEurofirst 300 de 0,44% et le Stoxx 600 de 0,42%.

Les actions européens ont terminé la journée de mercredi en ordre dispersé dans un climat de prudence dû aux craintes sanitaires avec le durcissement des mesures contre le COVID-19 dans plusieurs pays du continent mais aussi aux incertitudes persistantes sur l'inflation.

Plusieurs responsables de la Réserve fédérale ont indiqué qu'ils étaient prêts à envisager un resserrement accéléré des mesures de soutien de la banque centrale ainsi qu'un relèvement plus rapide des taux d'intérêt en cas de persistance des prix élevés, d'après le compte-rendu publié mercredi soir de la réunion de la Fed en novembre.

Les investisseurs attendent à 12h30 GMT la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne, qui sera suivi une heure plus tard d'une intervention de sa présidente, Christine Lagarde, dans le cadre de la conférence juridique annuelle de la BCE.

En Bourse, le groupe de spiritueux Rémy Cointreau s'envole de 10,43% pour atteindre un plus haut historique après avoir relevé ses objectifs financiers annuels et fait état d'un bond plus important que prévu de son résultat opérationnel courant au premier semestre grâce à la demande pour son cognac haut de gamme.

Son concurrent Pernod Ricard en profite pour prendre 2,07%, en tête du CAC 40.

Orange cède 0,63% après la démission de son PDG Stéphane Richard à la suite de sa condamnation en appel à un an de prison avec sursis dans l'affaire de l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit lyonnais.

(Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !