Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

L'Europe en forte hausse, les espoirs de reprise l'emportent

L'Europe en forte hausse, les espoirs de reprise l'emportent
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en forte hausse lundi, soutenues par la progression des contrats à terme sur les indices américains et sur les cours du brut, la poursuite de la sortie du confinement suscitant l'espoir d'une reprise de l'économie mondiale.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 2,41% à 4.380,85 points vers 08h20 GMT. À Francfort, le Dax prend 2,83% et à Londres, le FTSE est en hausse de 2,52%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro s'adjuge 2,36%, le FTSEurofirst 300 avance de 2,14% et le Stoxx 600 de 2,06%.

L'assouplissement progressif des mesures de confinement en Europe comme aux Etats-Unis alimente l'optimisme des investisseurs sur un redressement économique malgré les relations commerciales tendues entre les Etats-Unis et la Chine et la dégradation des indicateurs.

Dernière donnée en date, l'économie japonaise a plongé en récession pour la première fois depuis quatre ans et demi, selon des données officielles publiées lundi. Le produit intérieur brut (PIB) du Japon s'est contracté au premier trimestre de 3,4% en rythme annualisé, après un déclin de 7,3% en lecture définitive sur la période octobre-décembre.

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a averti dimanche que l'économie américaine pourrait se contracter de 20% en rythme annualisé au deuxième trimestre et a en partie lié le calendrier de la reprise économique à la découverte d'un vaccin contre le nouveau coronavirus.

Les perspectives économiques ne sont pas plus encourageantes pour la zone euro, l'économiste en chef de la BCE, Philip Lane, ayant jugé peu probable que l'économie revienne à son niveau d'avant la pandémie avant 2021 au plus tôt.

PÉTROLE

Les prix du pétrole sont en forte progression, portés par des réductions de la production et des signes de reprise progressive de la demande sur fond d'assouplissement des mesures de confinement.

Le Brent grimpe de 3,63% à 33,68 dollars le baril tandis que le brut léger américain gagne plus de 5% à 31,04 dollars, au plus haut depuis deux mois.

"Les cours du baril profitent de cette fièvre acheteuse sur les marchés, à la veille de l'échéance de juin. La baisse des restrictions fait espérer une progression de la consommation de brut et permet de réduire les craintes concernant le stockage et d'appuyer ainsi la poursuite de la hausse des prix. Le risque de voir le phénomène constaté le mois dernier, lorsque le cours du baril est entré en territoire négatif, semble être écarté", déclare Vincent Boy, analyste marché chez IG France.

VALEURS

L'ensemble des secteurs européens est dans le vert: l'indice Stoxx des matières premières prend 4,8%, celui du pétrole et du gaz 4,17% et celui de l'automobile 4,12%.

Total, Royal Dutch Shell et BP gagnent plus de 5%.

Thyssenkrupp bondit de 5,02%, parmi les plus fortes progressions du Stoxx 600. La division sidérurgique du conglomérat industriel allemand discure avec plusieurs homologues du secteur en vue d'un rapprochement, selon une source au fait de ces négociations.

Cette information profite au leader mondial de la sidérurgie ArcelorMittal, dont l'action gagne 4,17%.

La compagnie aérienne Ryanair s'octroie près de 8% à Londres après avoir dégagé une hausse de son bénéfice annuel après impôts.

A WALL STREET

Les contrats à terme sur les indices américains signalent pour l'heure une hausse de plus de 1% à l'ouverture, après la progression in extremis observée en fin de semaine.

La Bourse de New York a connu vendredi une séance marquée par des retournements de tendance, les investisseurs mettant en balance les tensions commerciales renouvelées entre les Etats-Unis et la Chine et les mauvaises statistiques sur l'économie américaine face à l'optimisme croissant sur une reprise de l'activité.

A la clôture, le Dow Jones a pris 0,25%, le S&P-500 0,39% et le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,79%.

EN ASIE

La hausse attendue à Wall Street soutient les indices asiatiques. A Tokyo, le Nikkei a gagné 0,5%, soutenu en outre par des signes de ralentissement des contaminations au coronavirus dans le pays qui contrebalancent l'annonce d'une entrée en récession de l'économie nippone.

De leur côté, les Bourses chinoises avancent après l'annonce d'une accélération de la hausse des prix des maisons neuves en Chine qui soutient les espoirs d'une reprise de l'activité économique.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai progresse de 0,2% et le CSI 300 des grandes capitalisations de 0,3%.

CHANGES

L'optimisme des marchés défavorise le dollar sur le marché des changes où il cède 0,1% contre un panier de devises internationales.

L'euro est stable autour de 1,0811 dollar.

De son côté, la livre sterling est tombée à un plus bas de près de deux mois face à l'euro et au dollar alors que les négociations entre le Royaume-Uni et l'Union européenne sur leur future relation, notamment commerciale, restent au point mort.

La livre sterling est aussi pénalisée par les propos de l'économiste en chef de la Banque d'Angleterre, Andy Haldane, qui n'a pas exclu la possibilité de taux d'intérêt négatifs dans un entretien au Telegraph publié samedi.

TAUX

Malgré l'amélioration du sentiment de marché, les rendements obligataires de référence en Europe sont en légère baisse. Le taux du Bund à dix ans recule à -0,547%. Le rendement de l'OAT de même échéance cède deux points de base à -0,041% après être monté peu après l'ouverture au-dessus de 0%, l'agence Fitch ayant abaissé la perspective de la France à "négative".

Le rendement des Treasuries à dix ans est stable à 0,6444%.

METAUX

Signe que la prudence reste, l'or (+1,23) monte à un plus haut niveau de plus de sept ans à la suite de la dégradation des plusieurs indicateurs américains vendredi.

(édité par Patrick Vignal)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !