L'Europe devient une plaque tournante du trafic mondial de cocaïne, dit l'UE

L'Europe devient une plaque tournante du trafic mondial de cocaïne, dit l'UE

par Francesco Guarascio

BRUXELLES, 6 mai (Reuters) - L'Europe, qui est déjà l'un des premiers marchés de la consommation de cocaïne, est en train de devenir une plaque tournante de la production et de l'exportation de cette drogue vers d'autres régions du monde, ont averti vendredi plusieurs agences de l'Union européenne, qui mettent aussi en garde contre l'essor de la métamphétamine.

La cocaïne est la drogue la plus consommée en Europe après le cannabis avec plusieurs millions d'utilisateurs et un chiffre d'affaires estimé autour de 10,5 milliards d'euros en 2020, selon un rapport publié par Europol et l'EMCDDA, l'agence anti-drogue de l'UE.

La croissance du marché européen est favorisée par l'augmentation de la production en Amérique du Sud mais aussi par le développement d'installations de production en Europe même. Et il pourrait croître plus vite encore avec le développement de nouvelles formes de cocaïne à fumer.

La Belgique semble être le principal pôle de ce marché en Europe selon les données compilées par les agences de l'UE: c'est le pays qui a saisi les plus grandes quantités de cocaïne en 2020, soit 70 tonnes, principalement sur le port d'Anvers, contre 49 tonnes aux Pays-Bas, 37 tonnes en Espagne, 13,4 tonnes en Italie et 13,1 tonnes en France.

La Belgique est aussi, avec les Pays-Bas et l'Espagne, l'un des pays de tête pour le traitement de la pâte de coca, ajoute le rapport, qui évoque des saisies importantes de produits chimiques utilisés pour la production de cocaïne.

La cocaïne importée en Europe depuis l'Amérique du Sud est en outre de plus en plus réexportées vers d'autres régions du monde, notamment le Moyen-Orient et l'Asie, poursuit le rapport.

Le marché européen de la métamphétamine, lui, continue de croître mais reste plus petit que celui de la cocaïne, explique aussi le document, qui reconnaît toutefois que sa taille exacte est difficile à évaluer.

La métamphétamine est historiquement produite principalement en République tchèque et consommée en Europe de l'Est mais de nouvelles données montrent une augmentation de la demande en Europe de l'Ouest, notamment en Belgique, devenue un important producteur.

Les producteurs européens de métamphétamine s'allient de plus en plus à des organisations criminelles mexicaines pour améliorer les processus de production, précisent les agences de l'UE.

(Reportage Francesco Guarascio, version française Marc Angrand, édité par Kate Entringer)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !