L'Europe baisse, le pétrole plombe les actions

L'Europe baisse, le pétrole plombe les actions
Crédit photo © Reuters

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes reculent jeudi face aux incertitudes sur l'inflation et la croissance économique tandis que la baisse du pétrole pénalise les valeurs de l'énergie.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,33% à 6.536,75 points à 07h50 GMT. À Francfort, le Dax abandonne 0,62% et à Londres, le FTSE lâche 0,06%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro baisse de 0,43%, le FTSEurofirst 300 de 0,37% et le Stoxx 600 de 0,35%.

Quasiment l'ensemble des secteurs européens recule dans les premiers échanges.

L'indice Stoxx de l'énergie cède 2,84%, la plus forte baisse, pénalisé par le recul des cours du brut après des informations sur un accord entre l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis qui pourrait favoriser une augmentation de l'offre mondiale.

A Paris, TechnipFMC et TotalEnergies perdent respectivement 3,50% et 1,87%, à Londres, Royal Dutch Shell cède 2,30% et BP 2,89%.

A Francfort, Siemens Energy chute de 8,49% après avoir annoncé qu'il ne pourrait pas atteindre son objectif annuel de bénéfice, pénalisé par sa division dans l'énergie éolienne Siemens Gamesa (-13,39%).

Daimler a gagné jusqu'à 1,8% dans les premières minutes avant d'effacer ses gains, emporté par la baisse générale du marché malgré la publication de résultats préliminaires du deuxième trimestre marqués par un Ebit ajusté supérieur aux attentes.

"Le trimestre a été excellent dans l'ensemble [pour Daimler], toutes les divisions ayant enregistré de très bons résultats malgré le problème des semi-conducteurs sur la chaîne d'approvisionnement", a déclaré J.P. Morgan dans une note.

Le groupe britannique de prêt-à-porter ASOS dégringole de 10,03% après avoir fait savoir que la croissance des ventes avait ralenti ces trois dernières semaines en raison de l'incertitude liée au COVID-19 et au mauvais temps.

En tête du Stoxx 600 et du Footsie, Avast, spécialiste de la sécurité en ligne, bondit de 12,3% après l'annonce de discussions avancées avec NortonLifeLock en vue d'une fusion.

(Reportage Laetitia Volga, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !