Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

L'espoir d'un accord sur le commerce fait grimper les Bourses

L'espoir d'un accord sur le commerce fait grimper les Bourses
Crédit photo © Reuters

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi en nette hausse une séance longtemps indécise et Wall Street suit le mouvement, l'espoir d'un accord entre les Etats-Unis et la Chine sur le commerce redonnant aux investisseurs le goût des actifs risqués.

À Paris, le CAC 40 a pris 1,27% à 5 569,05 points. Le Footsie britannique a gagné 0,28% et le Dax allemand a progressé de 0,58%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,92%, le FTSEurofirst 300 de 0,73% et le Stoxx 600 de 0,65%.

La tendance a clairement changé quand Donald Trump a annoncé qu'il recevrait le vice-Premier ministre chinois Liu He à la Maison blanche vendredi, deuxième et dernier jour du nouveau cycle des négociations commerciales prévues à Washington entre les deux camps.

"Grande journée de négociations avec la Chine. Ils veulent conclure un accord mais est-ce que je le veux moi ? Je rencontre le vice-Premier ministre demain à la Maison blanche", a écrit le président américain sur Twitter.

Les investisseurs, qui craignaient que les négociations capotent dès le premier jour, y ont vu un espoir sur un dossier qui pèse sur les marchés depuis un an et demi et dans lequel le président américain ne cesse de souffler le chaud et le froid.

Les plus hauts responsables américains et chinois chargés du dossier se sont retrouvés à Washington pour la première fois depuis fin juillet.

Mercredi, Donald Trump a évoqué "de grandes chances" de conclure un accord mais un responsable chinois a estimé que parvenir à un compromis ne serait "pas une tâche facile".

La Chine reste sous la menace d'un relèvement à 30% des droits de douane américains sur quelque 250 milliards de produits importés aux Etats-Unis à compter du 15 octobre.

L'opposition entre les deux premières économies du monde, qui dépasse le cadre du commerce, ne devrait pas prendre fin cette semaine mais le scénario du pire devrait être évité, a dit à Reuters Philippe Müller, responsable des thématiques d'investissement chez UBS Wealth Management.

VALEURS

En Bourse en Europe, la tendance a été portée par les secteurs des ressources de base et de l'automobile, très exposés à la thématique commerciale, qui ont pris respectivement 2,85% et 2,10%.

La plus forte hausse du CAC 40 est logiquement pour ArcelorMittal (+6,20%).

Juste derrière, LVMH a bondi de 5,56% après l'annonce d'une croissance de 17%, nettement supérieure aux attentes, de ses ventes au troisième trimestre.

A la baisse, Philips a chuté de 8,76% après avoir averti qu'il n'atteindrait pas son objectif de marge cette année en raison de l'impact des barrières douanières.

A WALL STREET

Prudente en début de séance, la Bourse de New York est franchement dans le vert à l'heure de la clôture en Europe, les trois indices de référence gagnant chacun un peu moins de 1%.

LES INDICATEURS DU JOUR

Les annonces, une heure avant l'ouverture, d'une baisse inattendue des inscriptions au chômage aux Etats-Unis la semaine dernière et d'un indice des prix à la consommation stable en septembre ont eu peu d'effet sur la tendance.

TAUX

Les obligations sont délaissées avec le regain d'appétit pour le risque et les rendements des emprunts d'Etat bondissent. Celui des Treasuries à 10 ans prend sept points de base à 1,66% et le Bund à 10 ans, taux de référence de la zone euro, est remonté à 0,48%.

CHANGES

Stable en début de journée en Asie, le dollar est désormais clairement orienté à la baisse face aux autres grandes devises, l'indice mesurant ses fluctuations contre un panier de référence reculant de 0,35%.

L'euro en profite pour remonter au-dessus de 1,10 dollar, au plus haut depuis le 25 septembre.

PÉTROLE

D'abord en baisse, les cours du pétrole se sont retournés à la hausse, portés eux aussi par l'espoir d'un accord sur le commerce.

Le Brent prend 0,28% à 58,32 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) gagne 0,52% à 52,11 dollars

(Édité par Sophie Louet)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com