»
»
»
Consultation

L'épargne des seniors siphonnée pour leur maison de retraite

L'épargne des seniors siphonnée pour leur maison de retraite
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Un tiers des personnes âgées en maison de retraite doivent puiser dans leur épargne pour financer leur établissement d'hébergement, révèle une étude de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) publiée mardi.

La moitié des résidents de maisons de retraites dépensaient au moins 1.850 euros par mois en 2016 pour financer la prise en charge après perception des allocations et des contributions des obligés alimentaires.

La participation financière médiane dépend du statut de l'établissement. Elle s'est élevée à 2.420 euros dans les établissements privés à but lucratif, 1.850 euros dans les établissements privés non lucratifs et 1.790 euros dans les établissements publics hospitaliers.

La pension moyenne des retraités en France était de 1.500 euros nets mensuels à la fin de 2016, ce qui signifie que les seniors en établissement ont dû mobiliser d'autres ressources pour financer les coûts liés à la prise en charge.

Un tiers des résidents déclarent avoir dû puiser dans leur épargne - la plupart détiennent des livrets d'épargne, d'épargne logement, des produits d'assurance-vie ou d'épargne retraite - et 11% mobiliser leur entourage pour payer une partie des frais.

Près de 5% des résidents ont vendu une partie de leur patrimoine pour couvrir les dépenses et 10% envisagent de le faire.

Près de 19% des résidents disposaient de revenus personnels suffisants (retraites, revenus du capital, etc.) pour payer leur maison de retraite, et 11% ont dit que les frais étaient couverts par les revenus personnels et par des allocations, dont l'aide sociale à l'hébergement.

Pour 24% des résidents, l'enquête ne permet pas de connaître précisément les ressources mobilisées. Pour certains, une participation financière de l'entourage peut avoir lieu sans que le résident en soit informé. Certains résidents peuvent aussi avoir sous-estimé les revenus déclarés.

L'enquête a été menée avec le soutien de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) fin 2016 auprès de 3.300 personnes âgées de plus de 60 ans résidant de manière permanente dans une maison de retraite (Ehpad, maisons non-Ehpad, établissements de soins de longue durée).

(Caroline Pailliez, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com