L'économie américaine a légèrement ralenti en août

L'économie américaine a légèrement ralenti en août
L'économie américaine a légèrement ralenti en août
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a "légèrement rétrogradé" le mois dernier dans un contexte d'interrogation concernant les conséquences de la dernière vague de COVID-19 sur l'activité, déclare la Réserve fédérale dans son Livre beige publié mercredi.

"La décélération de l'activité économique est largement imputable à une baisse de la fréquentation des restaurants, des voyages, du tourisme dans la plupart des districts, qui reflète des préoccupations de sécurité sanitaire face à la hausse du variant Delta (du coronavirus SARS-CoV-2) et, dans quelques cas, les restrictions internationales sur les transports", souligne le document, qui synthétise les observations des 12 antennes régionales de la banque centrale sur l'évolution de l'activité et de l'emploi aux Etats-Unis.

Le Livre beige sert de base de travail au comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed qui se réunira les 21 et 22 septembre et présentera ses nouvelles prévisions de croissance et d'inflation.

Les responsables de la Fed font état d'une "hausse globale de l'emploi" même si dans certains districts, le recrutement est faible et que dans les autres districts, les embauches restent pénalisées par des pénuries sur le marché du travail.

Les dirigeants de la Fed débattent depuis des semaines du moment auquel il sera opportun de réduire le programme d'achats d'actifs de la banque centrale des Etats-Unis, qui atteignent 120 milliards de dollars par mois.

Le président de la Fed, Jerome Powell a déclaré à la fin août qu'il était en accord avec la majorité de ses collègues sur le fait qu'une réduction des achats d'actifs pourrait être appropriée "cette année".

"Le variant Delta pèse sur les dépenses des consommateurs et l'emploi, et le rythme de la croissance semble ralentir", a commenté pour sa part mercredi le président de la Fed de New York, John Williams. "Il conviendra peut-être de commencer à réduire le programme d'achat d'actifs cette année, mais il est clair que la pandémie est loin d'être terminée, à la fois en termes de conséquences sur la santé, et de conséquences sur l'économie."

(Reportage Howard Schneider et Ann Saphir; version française Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !