L'économie américaine a créé moins d'emplois qu'attendu en décembre

L'économie américaine a créé moins d'emplois qu'attendu en décembre
L'économie américaine a créé moins d'emplois qu'attendu en décembre
Crédit photo © Reuters

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé nettement moins d'emplois qu'attendu en décembre sur fond de pénurie de main-d'oeuvre, montre vendredi le rapport mensuel du département du Travail, et le marché du travail pourrait être freiné par les perturbations de l'activité liées à l'épidémie de COVID-19.

Le nombre total d'emplois non-agricoles a augmenté de 199.000 le mois dernier alors que les économistes et analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 400.000, leurs estimations s'échelonnant entre 150.000 et 1,1 million.

Le nombre d'emplois créés en novembre a été revu à la hausse à 249.000 contre 210.000 annoncé initialement.

Le taux de chômage a parallèlement reculé à 3,9% contre 4,2% un mois plus tôt, une baisse qui reflète les tensions persistantes sur le marché de l'emploi. Le consensus le donnait à 4,1%.

Le salaire horaire moyen a augmenté de 0,6% par rapport à novembre alors que le marché tablait sur une hausse de 0,4%. Sa progression sur un an revient toutefois à 4,7% après +5,1% un mois plus tôt, certaines hausses de la fin 2020 n'étant plus prises en compte.

Beaucoup d'observateurs s'attendent à ce que l'emploi soit freiné par la propagation du variant Omicron du virus sur les Etats-Unis, où le nombre quotidien de nouveaux cas de COVID-19 a atteint près d'un million lundi, un niveau sans précédent à l'échelle mondiale.

Cette nouvelle vague de l'épidémie a contraint les compagnies aériennes à annuler des milliers de vols et des établissements scolaires ont dû fermer leurs portes pour repasser à l'enseignement à distance, ce qui oblige des parents à cesser de travailler.

Les personnes malades, en quarantaine ou dont le salaire est suspendu sont comptabilisées comme sans emploi même si elles disposent encore d'un contrat de travail.

Le contraste entre les chiffres de décembre et ceux de janvier pourrait être d'autant plus net que ceux du mois dernier sont établis sur la base d'une enquête réalisée autour de la mi-décembre, donc au tout début de la vague Omicron dans le pays.

(Reportage Lucia Mutikani, version française Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !