»
»
»
Consultation

L'eau industrielle tire le premier trimestre chez Suez

L'eau industrielle tire le premier trimestre chez Suez

PARIS (Reuters) - Suez a publié jeudi des résultats en hausse au titre du premier trimestre 2018, tirés par ses activités dans l'eau pour les industriels, tout en disant que ses nouvelles réductions de coûts en France et en Espagne étaient en cours de chiffrage.

Ces mesures, annoncées en début d'année par le numéro deux mondial de la gestion de l'eau et des déchets, devraient se traduire par 20 millions d'euros d'économies en Espagne en année pleine à partir de 2020, a précisé son directeur financier, Jean-Marc Boursier, lors d'une conférence téléphonique.

Après avoir mis en place l'an dernier un plan de départs volontaires en France portant sur 550 postes dans ses fonctions supports - pour 40 millions d'euros de gains attendus en année pleine à compter du second semestre 2019 -, Suez précisera ses nouvelles mesures pour le pays "dans les mois qui viennent", a déclaré le directeur général, Jean-Louis Chaussade.

Son plan d'économies global ("Compass") vise toujours 200 millions d'euros de gains en 2018 - ainsi qu'en 2019 et 2020 -, un objectif annoncé en début d'année après des dépenses exceptionnelles, fin 2017, liées à la crise espagnole et à deux contrats de services, au Maroc et en Inde.

Suez a enregistré à fin mars un résultat d'exploitation (Ebit) de 289 millions d'euros (+2,8% en variation brute, +10,2% à change constant), un Ebitda de 635 millions (+3,4% en variation brute,+8,8% à change constant) et un chiffre d'affaires de 4.058 millions (+9,1% en variation brute, +13,8% à change constant).

Dans l'eau industrielle, la nouvelle division Water Technologies & Solutions (WT&S) - formée avec GE Water - voit ses ventes progresser de 4% en données pro forma et ses commandes bondir de 30%, avec un Ebit en "très nette progression".

Le programme de synergies de WT&S est en outre en avance sur le plan de marche, avec 22 millions de dollars déjà "sécurisés" pour 2018 et 49 millions pour 2019, alors que Suez tablait à l'origine sur des montants compris entre 20 et 30 millions chaque année et qu'il prévoit de dépasser ses objectifs en la matière.

Suez souligne également qu'il bénéficie de la poursuite de l'amélioration de l'environnement économique en Europe, qui se traduit notamment par une hausse des volumes de déchets traités.

Le groupe vise toujours pour 2018, à changes constants, une croissance de son chiffre d'affaires d'environ 9%, un Ebit en hausse de 10% et un free cash-flow d'un milliard d'euros.

Il a également confirmé son objectif de ratio de dette financière nette sur Ebitda proche de 3,0 et son intention de verser un dividende supérieur ou égal à 0,65 euro par action au titre de 2018.

Suez a par ailleurs annoncé jeudi, au travers de sa coentreprise Changshu Sino French Water, un contrat de 436 millions d'euros sur 30 ans en Chine pour la propriété et l'exploitation de quatre usines de traitement des eaux usées de la ville de Changshu.

(Benjamin Mallet, édité par Benoît Van Overstraeten)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com