L'Allemagne songe à durcir ses mesures, les USA déconseillent de s'y rendre

L'Allemagne songe à durcir ses mesures, les USA déconseillent de s'y rendre
L'Allemagne songe à durcir ses mesures, les USA déconseillent de s'y rendre
Crédit photo © Reuters

BERLIN (Reuters) - Le ministre allemand de la Santé a lancé mardi un appel en faveur d'un durcissement des restrictions destinées à contenir l'envolée des contaminations au COVID-19 en Allemagne, où les Etats-Unis déconseillent désormais de se rendre.

L'incidence sur sept jours, c'est-à-dire le nombre de personnes contaminées pour 100.000 habitants au cours de la semaine écoulée, a atteint 399,8 mardi contre 386,5 la veille, selon des données publiées par l'institut Robert Koch.

Cette progression continue a conduit Jens Spahn, le ministre allemand de la Santé, à réclamer que davantage de lieux soient réservés aux personnes vaccinées, à celles qui ont été récemment guéries et à celles qui sont en mesure de présenter un test négatif.

Jens Spahn n'a pas exclu l'instauration de confinements tout en rappelant que de telles décisions devaient être prises à l'échelle des Länder. Certains d'entre eux, comme la Saxe ou la Bavière, ont ainsi déjà pris des mesures, par exemple en interdisant la tenue des marchés de Noël.

"La situation n'est pas seulement grave, elle est aussi dramatique dans certaines régions", a dit le ministre à la radio. "Nous devons transférer des patients car les services de soins intensifs sont pleins et cela ne concerne pas que les patients atteints par le COVID-19."

La question de la disponibilité des vaccins se pose en Allemagne et a conduit l'alliance BioNTech/Pfizer à anticiper la livraison d'un million de doses qui devaient initialement être fournies en décembre, a-t-on appris de sources gouvernementales.

L'envolée de l'incidence en Allemagne et au Danemark a conduit les autorités américaines de la Santé à déconseiller aux Américains de se rendre dans ces deux pays.

Ces derniers sont désormais au quatrième échelon des recommandations américaines et rejoignent une liste de près de 75 destinations "à éviter" parmi lesquelles figurent l'Autriche, la Grande-Bretagne, la Belgique, la Grèce, la Norvège, la Suisse, la Roumanie, l'Irlande et la République tchèque.

La France, où la "cinquième vague" connaît de l'aveu même des autorités une ascension "fulgurante", est actuellement classée par les Etats-Unis au troisième échelon des destinations. Il n'est recommandé de s'y rendre qu'en ayant reçu au moins deux doses de vaccin.

(Andreas Rinke, Riham Alkhousaa et Sarah Marsh)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !