»
»
»
Consultation

Kingfisher: chiffre d'affaires trimestriel en baisse, l'action recule

Kingfisher: chiffre d'affaires trimestriel en baisse, l'action recule

Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - Kingfisher, le numéro deux européen du bricolage, a annoncé jeudi que son chiffre d'affaires du trimestre clos le 30 avril avait été affecté par des conditions climatiques particulièrement défavorables en février et mars, qui ont entraîné une baisse de la fréquentation de ses magasins.

Le groupe, propriétaire des enseignes B&Q et Screwfix en Grande-Bretagne et de Castorama et Brico Dépôt en France, a annoncé un chiffre d'affaires global sur les trois mois à fin avril en recul de 2,5% à taux de change constants, à 2,83 milliards de livres (3,22 milliards d'euros).

Les ventes du groupe ont baissé de 4,0% à périmètre égal, 3% de ce repli étant attribué à la météo.

Le titre perdait 2,91% à 286,80 pence à la Bourse de Londres vers 7h50 GMT, parmi les plus fortes baisses de l'indice large européen Stoxx 600, qui avançait de 0,12% à ce stade.

"Ce fut un début d'année difficile avec un temps exceptionnellement mauvais à travers l'Europe et une demande faible au Royaume-Uni", a relevé la directrice générale Véronique Laury.

"Les mois de février et de mars ont été particulièrement touchés, les ventes ayant progressé en avril et en mai."

Au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires à périmètre égal de son enseigne B&Q a chuté de 9% sur la période février-avril et celui de sa chaîne de magasins Screwfix a reculé de 3,6%.

Les analystes attendaient en moyenne un repli d'environ 8% pour B&Q et une hausse de 5% pour Screwfix.

Les ventes à périmètre comparable de Castorama sur le trimestre ont chuté de 8%, mais celles de Brico Dépôt ont progressé de 0,8%.

Les conditions de marché "continuent à être mitigées", a estimé Véronique Laury.

"Le marché au Royaume-Uni est incertain, comme l'ont montré les derniers chiffres des ventes au détail, le marché français est encourageant, mais volatil, tandis que le marché polonais continue d'être favorable."

(James Davey, Juliette Rouillon et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com