Joe Biden va évoquer la vaccination des salariés avec les chefs d'entreprise

Joe Biden va évoquer la vaccination des salariés avec les chefs d'entreprise
Joe Biden va évoquer la vaccination des salariés avec les chefs d'entreprise
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Le président des États-Unis, Joe Biden, devait rencontrer mercredi des chefs d'entreprise pour les inciter à exiger la vaccination de leurs salariés, en pleine recrudescence des infections au COVID-19 chez les réfractaires au vaccin.

Joe Biden a déclaré à la presse constater qu'il y avait "globalement un soutien positif à cette mesure", admettant toutefois qu'il y aurait toujours un faible pourcentage d'irréductibles.

Le président américain a précisé qu'il rencontrerait le jour même de grands chefs d'entreprise à la Maison Blanche pour évoquer cette question de la vaccination.

Parmi les dirigeants invités figurent ceux de Walt Disney Co, Microsoft Corp et Walgreens Boots Alliance Inc, a rapporté le Wall Street Journal.

Le gouvernement américain a annoncé la semaine dernière de nouvelles mesures requérant de la plupart des employés fédéraux de se faire vacciner et incitant les grands employeurs à faire vacciner leurs salariés ou à leur demander de se soumettre à des tests hebdomadaires.

Ces mesures s'appliqueraient à environ deux tiers des employés américains travaillant dans des entreprises de plus de 100 personnes.

Les contaminations et décès dus notamment au variant Delta du coronavirus continuent de grimper, posant un risque accru non seulement pour le pays, mais aussi pour le président, qui a fait de la maîtrise de la pandémie un thème central de sa campagne électorale. Certains patrons de PME ont exprimé leur mécontentement à l'égard de ces nouvelles mesures, tandis que de grands groupes comme les constructeurs automobiles General Motors Co, Ford Motor Co et le groupe minier MP Materials Corp ont dit encourager leurs employés à se faire vacciner, sans se prononcer sur le décret pris par Joe Biden.

(Reportage Doina Chiacu, version française Diana Mandiá, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !