»
»
»
Consultation

Italie: La Ligue et le M5S parviennent à former un gouvernement

Italie: La Ligue et le M5S parviennent à former un gouvernement
Crédit photo © Reuters

par Steve Scherer et Gavin Jones

ROME (Reuters) - Le Mouvement 5 Etoiles (M5S, antisystème) et la Ligue (extrême droite) sont parvenus jeudi à former un gouvernement après trois mois d'incertitude politique, avec un programme de lutte contre l'immigration et de contestation des règles budgétaires européennes.

Après avoir renoncé une première fois dimanche, les chefs des deux partis, Luigi di Maio (M5S) et Matteo Salvini (Ligue) ont réussi à relancer leur alliance après s'être mis d'accord sur un ministre de l'Economie qui soit susceptible d'être accepté par le président de la République Sergio Mattarella.

Ce dernier avait mis son veto le week-end dernier au choix de l'eurosceptique Paolo Savona, 81 ans, les deux partis avaient présenté comme ministre de l'Economie. L'octogénaire avait indiqué avoir un plan pour abandonner l'euro.

Ce poste sera finalement occupé par Giovanni Tria, un économiste peu connu.

"Toutes les conditions ont été remplies pour un gouvernement politique, 5-Etoiles/Ligue", ont déclaré Luigi di Maio et Matteo Salvini dans un communiqué commun après plusieurs heures de discussions à Rome.

Quelques heures plus tard, le chef du gouvernement qu'ils avaient choisi, Giuseppe Conte, professeur de droit peu connu et sans expérience électorale, affilié à aucun parti mais proche du M5S, présentait sa liste de ministres après avoir été chargé de former le gouvernement par le président Matarrella pour la seconde fois en huit jours.

"Nous travaillerons avec détermination pour améliorer la qualité de vie de tous les Italiens", a déclaré Giuseppe Conte, aux journalistes après avoir rencontré le président.

QUELQUES JOURS EXTRAORDINAIRES

Le gouvernement sera officiellement investi vendredi à 16h00 à Rome (14h00 GMT) et devra également obtenir la confiance des deux chambres du Parlement, la semaine prochaine.

Ce dénouement fait suite à quelques jours extraordinaires lors desquels Luigi di Maio a demandé la destitution du président de la République, où Giuseppe Conte et Carlo Cottarelli, un ex-dirigeant du FMI, ont successivement été chargés de former un gouvernement et ont chacun jeté l'époque, avant que Giuseppe Conte ne soit remis en selle jeudi soir.

Les chefs de la Ligue et du M5S ont obtenu des postes clés au gouvernement. Matteo Salvini sera ministre de l'Intérieur, tandis que Luigi Di Maio prendra la tête d'un nouveau ministère renforcé combinant les portefeuilles de l'Industrie et du Travail. Salvini et Di Maio seront également tous deux vice-présidents du Conseil.

Giovanni Tria, président de l'Ecole nationale d'administration italienne et professeur d'économie politique à l'université romaine de Tor Vergata, occupera donc le ministère de l'Economie, tandis qu'un ancien ministre des Affaires européennes, Enzo Moavero Milanesi, sera ministre des Affaires étrangères.

Giovanni Tria a critiqué la gouvernance économique de l'UE, mais contrairement à Paolo Savona, il n'a pas préconisé de "plan B" pour sortir de l'euro.

Dans des articles récents, il a appelé à un changement dans les règles budgétaires de l'UE pour permettre aux investissements publics de soutenir la croissance. Comme beaucoup d'économistes, il a critiqué l'excédent persistant des comptes courants de l'Allemagne.

L'Italie, endettée à hauteur de plus de 130% de son produit intérieur brut (PIB), est le pays le plus endetté de la zone euro après la Grèce. Elle est souvent décrite comme "trop importante pour faire faillite".

(Steve Scherer et Gavin Jones; Danielle Rouquié pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com