»
»
»
Consultation

Israël bombarde Gaza après des tirs de roquettes

Israël bombarde Gaza après des tirs de roquettes
Crédit photo © Reuters

par Nidal al-Mughrabi

GAZA (Reuters) - L'aviation israélienne a bombardé une centaine d'objectifs dans la nuit de jeudi à vendredi dans la bande de Gaza après le tir de deux roquettes en direction de Tel Aviv à partir de la petite enclave palestinienne, une première depuis la guerre de 2014.

L'armée israélienne a précisé avoir visé des "objectifs militaires" appartenant au Mouvement de la résistance islamique Hamas qui contrôle la bande de Gaza depuis juin 2007.

Il s'agit notamment d'un site de fabrication de missiles, d'un dépôt d'armes et d'un quartier général du Hamas, a ajouté l'armée.

Le ministère de la Santé à Gaza a fait état de quatre blessés dans ces raids israéliens menés par des avions et par des hélicoptères.

Jeudi soir, vers 21h00 locales, les sirènes ont retenti à Tel Aviv et des habitants ont entendu des explosions.

L'armée israélienne a déclaré que deux roquettes avaient été tirées de la bande de Gaza mais n'avaient fait ni victime ni dégâts.

Un responsable du Hamas a nié toute responsabilité de son mouvement dans le tir des ces deux roquettes.

Le Djihad islamique et les Comités de résistance populaire, deux autres groupes armés de l'enclave palestinienne, ont également démenti toute implication.

La presse israélienne, notamment le journal Ha'aretz et TV7, a évoqué une possible méprise, les deux roquettes ayant peut-être été tirées "par erreur".

RETOUR AU CALME

Peu après le lever du jour vendredi, six autres roquettes ont toutefois été tirées de Gaza sur le sud d'Israël. Cinq ont été interceptées par le système de défense "Dôme de fer", la sixième n'a pas fait de dégâts.

Le calme est revenu en milieu de matinée après une médiation égyptienne entre les groupes palestiniens et Israël, rapporte une source palestinienne.

Ces nouvelles tensions interviennent alors que les Israéliens sont appelés à élire le 9 avril prochain leur nouveau Parlement.

Naftali Bennett, rival de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a exigé que reprennent les assassinats ciblés de dirigeants du Hamas. "Le temps est venu de vaincre le Hamas une fois pour toutes", a-t-il dit jeudi soir.

Le principal adversaire du Premier ministre, l'ancien chef d'état-major de l'armée Benny Gantz, candidat de centre gauche, a également préconisé de frapper fort le Hamas.

La situation est très tendue à la frontière entre la bande de Gaza et l'Etat hébreu depuis qu'ont débuté l'an dernier des manifestations "pour le droit au retour" en Israël des réfugiés palestiniens de 1948 et de leurs descendants. Les Palestiniens célèbreront dans deux semaines le premier anniversaire du début de ces manifestations.

Environ 200 Palestiniens ont été tués par les forces israéliennes depuis le début de ces rassemblements, le 30 mars 2018.

(Avec Stephen Farrell à Jérusalem; Jean-Stéphane Brosse, Jean Terzian et Guy Kerivel pour le service français)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com