»
»
»
Consultation

IranAir en quête d'avions qui ne soient pas soumis à un aval américain

IranAir en quête d'avions qui ne soient pas soumis à un aval américain
Crédit photo © Reuters

DUBAÏ (Reuters) - La compagnie IranAir a déclaré samedi chercher à acquérir des appareils d'un constructeur qui ne soit pas soumis à une autorisation américaine de vente, et elle indique qu'elle pourrait se tourner vers le Superjet 100 du russe Sukhoï.

L'OFAC américain (Treasury's Office of Foreign Assets) a révoqué les autorisations accordées à Boeing et à Airbus pour vendre des avions de ligne à l'Iran, après le retrait en mai des Etats-Unis de l'accord international sur le programme nucléaire iranien, signé en 2015.

"Nous sommes ouverts à toute compagnie qui serait en mesure de fournir les avions dont a besoin IranAir. Nous recherchons des appareils comme le Sukhoï 100 ou d'autres fabriqués par des pays extérieurs à l'Europe", a déclaré le patron d'IranAir, Farzaneh Sharafbafi, cité sur le site internet du ministère iranien des Ponts et chaussées.

Les avions de ligne les plus récents disposent de plus de 10% de pièces détachées américaines - seuil à partir duquel il faut obtenir un aval du Trésor américain pour les commercialiser. Mais les autorités russes ont déclaré que Sukhoï s'employait à réduire le nombre de pièces détachées américaines dans ses avions, dans l'espoir de remporter un contrat de vente à l'Iran pouvant aller jusqu'à 100 appareils.

IranAir avait commandé 200 avions de ligne - 100 à Airbus, 80 à Boeing et 20 au constructeur franco-italien ATR. Tous ces contrats étaient dépendants d'autorisations américaines en raison de l'utilisation importante de pièces américaines dans ces appareils.

(Rédaction de Dubaï; Eric Faye pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com