»
»
»
Consultation

Iran : Macron et Rohani conviennent de poursuivre leur travail commun

Iran : Macron et Rohani conviennent de poursuivre leur travail commun
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron et le président iranien Hassan Rohani sont convenus mercredi, lors d'un entretien téléphonique, de poursuivre leur travail en commun en vue de la mise en oeuvre continue de l'accord sur le nucléaire de 2015 et de la préservation de la stabilité régionale, rapporte l'Elysée.

Au lendemain de la décision de Donald Trump de sortir de cet accord, le président français a appelé son homologue iranien à "continuer à mettre en oeuvre" ce texte, précise la présidence française dans un communiqué.

Emmanuel Macron "a par ailleurs rappelé le projet d'engager une discussion large avec l'ensemble des parties concernées, prenant pour base l'accord nucléaire de 2015, pour parvenir à un cadre mutuellement bénéfique sur les sujets liés au développement du programme nucléaire de l'Iran après 2025, les activités balistiques et les principales crises au Moyen-Orient".

Hassan Rohani, selon l'agence de presse Isna, a pour sa part prévenu à son homologue français que l'Europe ne disposait que d'une "occasion très limitée" de préserver l'accord de Vienne.

"Dans les circonstances actuelles, l'Europe a une occasion très limitée de préserver l'accord nucléaire et les Européens doivent, aussi vite que possible, clarifier leur position et spécifier et annoncer leurs intentions au sujet de leurs obligations", a-t-il dit.

Signé par l'Iran, les Etats-Unis, la Russie, la Chine, la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne et l'Union européenne, le JCPOA (Plan d'action global conjoint) a mis en place un encadrement des activités nucléaires iraniennes en échange d'une levée progressive des sanctions contre Téhéran.

Hassan Rohani a assuré dès mardi soir dans une allocution télévisée que son pays souhaitait continuer à le respecter tout en prévenant que Téhéran était prêt à reprendre ses activités nucléaires si les intérêts iraniens n'étaient pas garantis.

(Marine Pennetier avec Babak Dehghanpisheh à Beyrouth; édité par Yves Clarisse et Henri-Pierre André)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com