Iran: L'Onu appelle à la retenue dans la répression des manifestations

Iran: L'Onu appelle à la retenue dans la répression des manifestations
Iran: L'Onu appelle à la retenue dans la répression des manifestations
Crédit photo © Reuters

NATIONS UNIES (Reuters) - Le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé vendredi les forces de sécurité iraniennes à ne pas recourir à une "force inutile et disproportionnée" contre les manifestations anti-gouvernementales après la mort de Mahsa Amini aux mains de la police des moeurs.

Antonio Guterres a également exhorté les différentes parties à faire preuve de retenue pour éviter une nouvelle escalade, selon son porte-parole, Stéphane Dujarric.

"Nous sommes préoccupés par les informations selon lesquelles des manifestations pacifiques ont donné lieu à un usage excessif de la force, qui a fait des dizaines de morts et de blessés", a dit à la presse Stéphane Dujarric à New York.

"Nous appelons en outre les autorités à respecter le droit aux libertés d'expression, de réunion pacifique et d'association", a-t-il ajouté.

Antonio Guterres a abordé la question des droits de l'homme avec le président iranien Ebrahim Raisi, lors d'une rencontre entre les deux hommes en marge de l'assemblée générale des Nation unies, a dit Stéphane Dujarric.

Il a appelé à une "enquête rapide, impartiale et efficace par une autorité compétente indépendante " sur la mort de Mahsa Amini.

Des manifestants pro-gouvernementaux sont descendus vendredi dans les rues de plusieurs villes d'Iran pour dénoncer "ceux qui offensent le Coran", alors que la contestation s'amplifie après la mort de Mahsa Amini.

Parmi les manifestants favorables au pouvoir en place, certains réclamaient l'exécution de ceux qui se mobilisent quotidiennement depuis l'annonce le 16 septembre du décès de la jeune femme de 22 ans, hospitalisée dans le coma après avoir été interpellée et détenue par la police des moeurs de la République islamique pour "tenue inappropriée".

(Reportage Michelle Nichols, version française Matthieu Protard)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !