Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

ING : Le bénéfice avant impôt bien meilleur que prévu au 1er trimestre

ING : Le bénéfice avant impôt bien meilleur que prévu au 1er trimestre
Crédit photo © Reuters

AMSTERDAM (Reuters) - La banque néerlandaise ING a annoncé vendredi un bénéfice avant impôts de 1,02 milliard d'euros pour le premier trimestre, en baisse de 35,7% sur un an, en raison de l'accumulation des provisions pour risque de crédits liées à l'épidémie de coronavirus.

Les résultats annoncés dépassent toutefois largement les estimations des analystes interrogés par Refinitiv, qui avaient prévu un bénéfice avant impôt de 549 millions d'euros. ING a indiqué que la pandémie avait commencé à impacter la plupart des marchés à la mi-mars.

A la Bourse d'Amsterdam, le titre ING grimpait de 6,77% à 5,22 euros à 07h30 GMT, signant une des plus fortes hausses du Stoxx 600.

Pour faire face à des pertes potentielles de crédits, ING a provisionné 661 millions d'euros au cours du premier trimestre contre 207 millions d'euros l'année précédente.

"La pandémie de COVID-19 affecte profondément la société et l'économie partout dans le monde et continuera à l'affecter pendant un certain temps", a déclaré le directeur général Ralph Hamers cité dans le communiqué de résultats.

Les provisions pour risque de crédits non remboursés comprennent "plusieurs ajouts plus importants dans la banque de gros et dans les prêts aux entreprises de taille moyenne, tant pour les dossiers existants que certains nouveaux dossiers", a déclaré ING.

La société néerlandaise a également pris des provisions à hauteur d'environ 41 millions d'euros pour son portefeuille de prêts aux États-Unis suite à la chute des prix du pétrole et à hauteur de 206 millions d'euros à cause de la détérioration des conditions macroéconomiques pendant le confinement, mis en place pour freiner la propagation du coronavirus.

La banque a déclaré que les résultats bruts de ses grandes activités de banque de détail s'étaient améliorés aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne, alors que ses activités de banque de gros ont connu un déclin en raison d'ajustements négatifs de valorisation.

Les principales activités de prêts ont augmenté de 12,3 milliards d'euros au cours du trimestre tandis que les dépôts des clients ont atteint 9,2 milliards d'euros.

La marge d'intérêt nette, mesure clé de la rentabilité d'ING, a reculé à 1,51% contre 1,57% au trimestre précédent.

(Toby Sterling; Clarence Fernandez,Sherry Jacob-Phillips; version française Anait Miridzhanian, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !