Huitième samedi de mobilisation contre le "pass sanitaire"

Huitième samedi de mobilisation contre le "pass sanitaire"
Huitième samedi de mobilisation contre le 'pass sanitaire'
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Pour le huitième samedi consécutif, des dizaines de milliers de manifestants hostiles aux règles du "pass sanitaire" et à la vaccination obligatoire pour certaines professions se sont rassemblés dans des dizaines de villes françaises.

Plus de 200 défilés étaient prévus, dont plusieurs à Paris.

"Libertés" ou encore "Macron démission" scandaient les manifestants souvent munis d'un drapeau tricolore de l'un des défilés parisiens organisé près de la Tour Eiffel en présence du souverainiste Florian Philippot, fondateur des "Patriotes".

"On doit agir avec sagesse, se désinfecter les mains, respecter les mesures mais pas non plus abuser, enfermer les gens (...), parce qu'il y a des maladies beaucoup plus graves", a déclaré une participante, Eva Kollareva, assistante dentaire.

"J'habite en petite campagne", a expliqué un autre manifestant rencontré dans le cortège, Jimmy Boucher. "Quand vous voyez un petit café où on va se retrouver au grand maximum une dizaine sur 90 mètres sur 100 mètres carrés et où vous demandez un pass sanitaire pour rentrer... Je trouve ça inutile et pour moi, c'est la mort des petits commerçants", a dit cet éleveur venu à Paris.

Un défilé parti de Montparnasse en début d'après-midi a également regroupé plusieurs milliers d'opposants au pass sanitaire, ainsi que des "gilets jaunes" aux revendications plus larges, en direction de la place de la Bastille.

Samedi dernier, environ 160.000 personnes ont manifesté dans tout le pays selon le ministère de l'Intérieur, un chiffre en baisse par rapport aux semaines précédentes qui avaient vu plus de 200.000 personnes se rassembler, toujours selon des chiffres officiels.

Le Conseil constitutionnel a validé début août une grande partie du projet de loi sur la gestion de la crise du COVID-19 en France, qui prévoit l'extension du "pass sanitaire" et la vaccination obligatoire du personnel soignant.

Selon le gouvernement, l'objectif de 50 millions de Français ayant au moins reçu une première dose de vaccin devrait être atteint dans les prochains jours.

Alors que plus de 12 millions d'élèves ont repris le chemin de l'école jeudi en France métropolitaine, le gouvernement a prévu des opérations de vaccination dans les collèges et les lycées.

(Reportage Antony Paone et Gonzalo Fuentes avec la contribution d'Elizabeth Pineau, édité par Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !