»
»
»
Consultation

Hortefeux et Morano en bonne place place sur la liste LR pour les Européennes

Hortefeux et Morano en bonne place place sur la liste LR pour les Européennes
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Brice Hortefeux et Nadine Morano, symboles des années Sarkozy et eurodéputés sortants, figurent dans les cinq premières places de la liste des Républicains aux élections européennes du 26 mai, approuvée mercredi par la commission d'investiture.

Au total, le parti a dévoilé vingt noms de personnalités aux profils divers, telles que Geoffroy Didier et le sarkozyste Frédéric Péchenard, qui viennent compléter le trio de tête - annoncé précédemment - formé de François-Xavier Bellamy, Agnès Evren et Arnaud Danjean.

Toutes les places ne sont pas éligibles dans la mesure où les sondages, qui créditent LR de moins de 15% des intentions de vote, permettent pour l'heure à la principale formation de droite d'espérer obtenir seulement dix à 15 sièges environ.

Le président du parti Laurent Wauquiez, qui a la haute main sur les investitures, a réservé les quatrième et cinquième places respectivement à Nadine Morano et Brice Hortefeux, dont les profils ne font pas consensus en interne.

Certains représentants de la génération montante voient en effet dans ces deux ex-ministres sarkozystes un frein au renouvellement dont Laurent Wauquiez a fait un credo.

Rachida Dati, elle aussi ministre emblématique du quinquennat Sarkozy et eurodéputée sortante, a annoncé mardi qu'elle renonçait à la sixième place qui lui était semble-t-il promise pour se consacrer à la politique parisienne en vue des municipales de l'an prochain.

Suivent, en position éligibles, des sortants, comme Geoffroy Didier, Franck Proust et Anne Sander, et des nouveaux venus, à l'image de Laurence Sailliet, porte-parole de LR.

Les sarkozystes sont représentés notamment par Frédéric Péchenard, proche de l'ancien président, et les centristes d'Hervé Morin, alliés à LR, ont une place éligible réservée - celle apparemment laissée libre par Rachida Dati.

Pour parer aux critiques suscitées par le choix de François-Xavier Bellamy, tenant de la droite conservatrice et catholique, en tête de liste, Laurent Wauquiez s'est efforcé de ménager un espace pour les différentes sensibilités, allant jusqu'à offrir la troisième place à l'ex-juppéiste Arnaud Danjean.

La liste comptera in fine 79 noms.

(Simon Carraud, édité par Myriam Rivet)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com