Hong Kong: Une activiste condamnée à 15 mois de prison pour une veillée pour Tiananmen

Hong Kong: Une activiste condamnée à 15 mois de prison pour une veillée pour Tiananmen
Hong Kong: Une activiste condamnée à 15 mois de prison pour une veillée pour Tiananmen
Crédit photo © Reuters

par Jessie Pang

HONG KONG (Reuters) - Un tribunal hongkongais a condamné mardi une activiste à une peine de 15 mois d'emprisonnement pour avoir incité à prendre part à un rassemblement interdit en hommage aux victimes de la répression sanglante menée par les autorités chinoises sur la place Tiananmen à Pékin contre le mouvement pro-démocratie.

Chow Hang-tung, 36 ans, avocate et membre de la désormais dissoute Alliance de soutien aux mouvements patriotiques démocratiques en Chine, avait été arrêtée le 3 juin dernier, à la veille de l'anniversaire de la répression sanglante de Tiananmen le 4 juin 1989.

Pour la deuxième année consécutive, la police avait interdit en 2021 la veillée traditionnellement organisée le 4 juin dans la région administrative spéciale chinoise, citant des motifs sanitaires en raison de l'épidémie de coronavirus.

Aux yeux de nombreux activistes, toutefois, cette interdiction s'inscrivait dans le cadre d'efforts destinés à éteindre la contestation contre le pouvoir à Pékin, à la suite des vastes manifestations pro-démocratie de 2019. Les autorités ont rejeté tout lien.

En dépit de l'interdiction, des milliers de personnes avaient allumé des bougies à travers la ville le 4 juin 2020, et un nombre plus restreint avait fait de même l'an dernier.

La magistrate Amy Chan a déclaré que des publications de Chow Hang-tung sur les réseaux sociaux étaient destinées à "encourager, convaincre et faire pression sur des membres du public" afin qu'ils prennent part à un rassemblement illicite. Elle a dénoncé le "risque de santé publique" qu'a constitué ce rassemblement.

Chow Hang-tung, qui a plaidé non coupable, a assuré vouloir "inciter les autres à ne pas oublier le 4 juin" et non pas encourager à se rassembler.

De même que sept autres activistes, Chow Hang-tung avait été condamnée le mois dernier à une peine d'emprisonnement, de 12 mois, pour son implication dans la veillée de 2020. Elle purgera au total une peine de 22 mois d'emprisonnement, alors que le principe de la confusion des peines s'appliquera pour cinq mois de la peine prononcée mardi.

(Reportage Jessie Pang, rédigé par Marius Zaharia; version française Jean Terzian)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !