»
»
»
Consultation

Harvey Weinstein va se livrer à la police de New York

Harvey Weinstein va se livrer à la police de New York
Crédit photo © Reuters

NEW YORK (Reuters) - L'ancien producteur de films Harvey Weinstein, dont la chute l'automne dernier a enclenché un vaste mouvement de libération de la parole des femmes, va se livrer vendredi à la police new-yorkaise pour répondre de charges d'inconduite sexuelle, a-t-on appris de source proche du dossier.

L'ex-producteur devrait être inculpé par le procureur du district de Manhattan d'au moins une agression sexuelle remontant à 2004, écrivent le Times et le New York Daily News, le premier à avoir rapporté l'information.

Ni Benjamin Brafman, son avocat, ni sa porte-parole, Juda Engelmayer, n'ont souhaité faire de commentaires. Aucune réaction n'a pu être obtenue auprès du New York Police Departement ou du bureau du procureur de Manhattan. Mais une source proche du dossier a confirmé l'information à Reuters.

Depuis les premières révélations, début octobre dans le New York Times et le New Yorker, l'ex-magnat d'Hollywood a été évincé de sa compagnie et de l'Académie des Oscars. Selon le NY Times, il soigne son addiction au sexe dans un établissement spécialisé de Scottsdale, en Arizona,

Longtemps à la tête d'une des plus influentes sociétés de production américaines, Weinstein doit faire face aux accusations de plus de 70 femmes pour des faits de harcèlement sexuel et dans certains cas de viol.

Parmi elles figurent les actrices Ashley Judd, Uma Thurman ou Salma Hayek.

Le co-fondateur du studio Miramax et de la Weinstein Company affirme que toutes les relations qu'il a eues étaient consenties.

En parallèle aux plaintes instruites à New York, des enquêtes sont également en cours à Londres et à Los Angeles contre Weinstein.

Son avocat, Benjamin Brafman, est connu pour avoir défendu de nombreuses célébrités dont Michael Jackson. Il avait également représenté Dominique Strauss-Kahn dans l'affaire d'agression sexuelle de l'hôtel Sofitel de New York en 2011, pour lequel les poursuites pénales contre l'ancien directeur du Fonds monétaire international avaient finalement été abandonnées.

L'actrice Rose McGowan, parmi les premières à Hollywood à avoir accusé Weinstein d'agression sexuelle, s'est félicitée jeudi qu'un pas soit bientôt franchi en vue de rendre justice à ses victimes présumées.

"Que cela donne de l'espoir à toutes les victimes et survivantes qui partout confient leur vérité", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

L'actrice Asia Argento, qui a réaffirmé avec force samedi dernier lors de la cérémonie de clôture du festival de Cannes avoir été violée par le producteur en 1997 à Cannes, a réagi d'un seul mot sur Twitter: "BOOM."

L'affaire Weinstein a donné naissance aux mouvements #MeToo et Time's Up dénonçant plus largement le harcèlement et les violences sexuelles faites aux femmes, en particulier dans les milieux de la politique, des affaires et de la culture.

Des dizaines d'hommes ont été mis sur la sellette. Le dernier en date, l'acteur Morgan Freeman, a présenté jeudi des excuses après avoir été mis en cause par au moins huit femmes qui, selon CNN, lui reprochent un comportement inapproprié ou des faits de harcèlement sur des tournages ou des événements promotionnels.

(Karen Freifeld et Jonathan Allen; Jean-Stéphane Brosse et Henri-Pierre André pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com