Gazprom réduit le transit quotidien de gaz via l'Ukraine

Gazprom réduit le transit quotidien de gaz via l'Ukraine
Gazprom réduit le transit quotidien de gaz via l'Ukraine
Crédit photo © Reuters

KIEV (Reuters) - La société russe Gazprom a réduit son volume quotidien de transit de gaz vers l'Europe via l'Ukraine à environ 50 millions de mètres cube, soit le niveau le plus bas depuis janvier 2020, a déclaré mardi le gestionnaire du réseau de transport de gaz ukrainien.

Serguei Makogon a écrit sur Facebook que le volume actuel de gaz transitant via l'Ukraine était beaucoup plus faible que celui sur lequel Gazprom s'était engagé, soit 109,6 millions de m3, selon le contrat quinquennal de transit de gaz entre l'Ukraine et la Russie signé en décembre 2019.

"Gazprom n'a pas divulgué les raisons expliquant la diminution du transit ", a-t-il déclaré.

La société russe n'a pas répondu à une demande de commentaires.

Kiev accuse la Russie de réduire l'approvisionnement en gaz vers l'Europe via l'Ukraine afin de créer une pénurie pendant la période hivernale, lorsque la consommation augmente, et d'accélérer ainsi la certification du gazoduc controversé Nord Stream 2, qui est prêt à entrer en service et à pomper le gaz russe vers l'Europe en contournant l'Ukraine.

La Russie a déclaré qu'elle avait rempli toutes ses obligations contractuelles en matière d'exportations de gaz.

Les relations entre l'Ukraine et la Russie se sont fortement dégradées après l'annexion de la Crimée par Moscou en 2014 et les deux pays restent en conflit dans la région du Donbass, à l'est de l'Ukraine. Kiev accuse Moscou d'utiliser l'énergie comme une arme contre l'Europe, ce que Moscou dément.

(Reportage Natalia Zinets, version française Khadija Adda-Rezig, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !