Gaza/Israël: Deuxième journée d'affrontements, au moins six morts

Gaza/Israël: Deuxième journée d'affrontements, au moins six morts
Gaza/Israël: Deuxième journée d'affrontements, au moins six morts
Crédit photo © Reuters

GAZA/JÉRUSALEM (Reuters) - De nouveaux affrontements ont eu lieu samedi en Israël, faisant au moins six morts, dont des enfants, l'armée israélienne procédant à de nouvelles frappes contre Gaza et le Djihad islamique, l'un des principaux groupes armés palestiniens, tirant des centaines de roquettes vers le territoire israélien.

L'armée israélienne a indiqué avoir ciblé des sites de fabrication d'armes et des rampes de lancement de roquettes installés dans des quartiers résidentiels, détruisant des habitations.

Le Djihad islamique a répliqué en lançant des centaines de roquettes vers Israël, certaines atteignant la région de Tel Aviv.

Les forces israéliennes ont lancé vendredi et samedi des frappes meurtrières sur Gaza, qui ont tué 24 Palestiniens, dont l'un des chefs du Djihad islamique, et six enfants.

Selon le ministère palestinien de la Santé, 203 personnes ont également été blessées lors des frappes.

Le Djihad islamique a en représailles tiré plus de 400 roquettes contre Israël. Les roquettes ont été pour la plupart interceptées et quelques personnes ont été légèrement blessées alors qu'elles se dirigeaient vers des abris.

Les autorités israéliennes n'ont fait état d'aucun blessé grave.

Ces nouveaux affrontements font craindre une escalade de violences si le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza depuis 2007, se joint aux combats.

L'armée israélienne a indiqué vendredi que le ministre de la Défense, Benny Gantz, avait approuvé la mobilisation de 25.000 réservistes après les frappes.

L'Égypte, les Nations unies et le Qatar tentent une médiation pour mettre fin aux violences "mais aucune avancée n'a encore été réalisée", selon un responsable palestinien.

La bande de Gaza, où vivent quelque 2,3 millions d'habitants sur 365 km2, a été le théâtre de cinq conflits entre Israël et les groupes armés palestiniens depuis 2009.

L'Union européenne a appelé samedi les parties à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter une nouvelle escalade et de nouvelles victimes.

"Si Israël a le droit de protéger sa population civile, tout doit être fait pour éviter un conflit plus large, qui toucherait avant tout les populations civiles des deux côtés et entraînerait davantage de victimes et de souffrances", indique dans un communiqué l'UE.

La France a fait part de sa vive préoccupation face à l'escalade des tensions à Gaza, déplorant les victimes civiles palestiniennes et condamnant les tirs de roquette sur le territoire israélien, dans un communiqué publié par le ministère français des Affaires étrangères.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens se sont exacerbées depuis l'arrestation, lundi par les forces israéliennes à Djénine, en Cisjordanie, de Bassam al Saadi, haut responsable du Djihad islamique.

L'armée israélienne a par ailleurs annoncé samedi l'arrestation de 19 membres du Djihad islamique dans des raids menés dans la nuit en Cisjordanie.

(Reportage Nidal al-Mughrabi et Maayan Lubell, avec la contribution de Ahmed Mohamed Hassan au Caire, Amir Cohen à Sdérot et Eli Berlzon à Ashkelon; version française Matthieu Protard et Camille Raynaud)

click here for restriction
©2022 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !