Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Frappe turque sur un camp de réfugiés kurdes en Irak, un chef du PKK "neutralisé"

Frappe turque sur un camp de réfugiés kurdes en Irak, un chef du PKK "neutralisé"

ISTANBUL (Reuters) - La Turquie a "neutralisé" un haut responsable du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) lors d'une frappe visant un camp de réfugiés dans le nord de l'Irak, la deuxième en moins d'une semaine, rapporte vendredi l'agence de presse officielle turque Anatolie.

Selon l'agence, Hassan Adir a été "neutralisé" (tué en jargon militaire) lors d'une opération des services de renseignement turcs près du camp de Makhmour, à une centaine de kilomètres au sud de la frontière turque, et qui accueille des milliers de réfugiés turcs depuis plus de vingt ans.

Cette frappe intervient cinq jours après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé qu'une frappe aérienne turque avait visé un autre responsable du PKK dans ce même camp, qu'il a qualifié "d'incubateur pour le terrorisme".

La Turquie a intensifié ses opérations en Irak contre le PKK, installant des bases militaires et déployant des drones armés pour lutter contre les bastions de ces combattants dans les montagnes.

Le PKK est considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis et l'Union européenne mais en Syrie, l'armée américaine a combattu contre le groupe Etat islamique aux côtés des combattants des milices kurdes YPG (Unités de protection du peuple), qu'Ankara considère comme étant liées au PKK.

(Ezgi Erkoyun, version français Myriam Rivet, édité par Sophie Louet)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !