»
»
»
Consultation

François Hollande convaincu d'une "évidente décélération" du chômage

François Hollande convaincu d'une "évidente décélération" du chômage
Crédit photo © Reuters

BRUXELLES (Reuters) - Le président François Hollande a jugé vendredi que le chômage effectuait une "évidente décélération en France" malgré la forte hausse du nombre de demandeurs d'emploi en septembre, et que l'objectif d'en inverser la courbe était toujours réalisable.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault estime également que la courbe du chômage s'inversera à la fin de l'année dans un entretien à paraître vendredi dans le quotidien Ouest-France.

Le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A (sans emploi) a bondi de 1,9% au mois de septembre en France, pour s'établir à 3.295.700, un nouveau record, selon les données publiées jeudi par le ministère du Travail. ()

"Nous avons 5.000 chômeurs de plus chaque mois en août et en septembre, 10.000 sur les deux mois, c'est encore trop, mais il y a une évidente décélération par rapport à ce que nous constations depuis un an où le chômage augmentait de 30.000 à 40.000 par mois", a jugé François Hollande lors d'une conférence de presse à Bruxelles.

"L'inversion de la courbe du chômage, nous n'y sommes pas encore; ce sera sur les mois de novembre et décembre, c'est-à- dire (que c'est) sur les chiffres que nous aurons en décembre et janvier que nous aurons à faire ce bilan", a précisé le président français.

Il a ajouté qu'outre les emplois aidés comme les emplois d'avenir, le retour de la croissance aurait un rôle majeur à jouer.

"Plus forte sera la reprise - pour l'instant elle est encore trop timide - plus certaine sera la perspective d'inverser la courbe du chômage", a dit le président.

La direction des études du ministère du Travail juge que "la hausse des chiffres de septembre ne signifie pas une rupture radicale de la tendance, qui est toujours au ralentissement de la hausse du chômage".

Dans son entretien à Ouest-France de vendredi, le Premier ministre estime lui aussi que le chômage est en décélération.

"Au premier trimestre, on comptait 1.000 chômeurs de plus par jour; au deuxième trimestre, 600 par jour et au troisième trimestre 200 par jour. C'est évidemment toujours trop et notre bataille continue pour inverser la courbe du chômage à la fin de l'année, et durablement", déclare-t-il.

Prié de dire s'il est toujours convaincu d'une inversion de la courbe du chômage avant Noël, il répond : "oui".

Après un retour de la croissance cette année, le chef du gouvernement dit prévoir "une accélération de la croissance en 2014 et le retour de l'emploi".

Julien Ponthus et Danielle Rouquié


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com