»
»
»
Consultation

François Hollande brouille son message sur le recul du chômage

François Hollande brouille son message sur le recul du chômage

PARIS (Reuters) - François Hollande a réaffirmé jeudi sa volonté d'inverser la courbe du chômage mais instillé le doute sur la possibilité d'y parvenir comme annoncé avant la fin de l'année.

A quelques heures de la publication des chiffres du chômage pour le mois d'octobre, le président a tenu à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) un discours qui relance les interrogations sur la réponse du pouvoir au problème numéro un des Français.

"Ça sera une bataille, c'est une bataille que nous avons engagée, elle se fera mois par mois, elle s'est faite mois par mois, et nous devons y travailler sans cesse et ça prendra tout le temps qui est nécessaire, ce mois-ci comme les autres mois, mais ce qui compte c'est cette tendance que nous devons maintenant imposer, c'est que le chômage doit cesser d'augmenter", a-t-il déclaré lors d'une table ronde.

Un peu plus tard, le chef de l'Etat a rappelé son objectif d'inverser la courbe en rappelant la difficulté de la tâche.

"Nous allons y arriver à cette inversion de la courbe mais avant que ça rentre dans la perception de nos concitoyens, il conviendra de montrer à des hommes et des femmes que leur vie a changé", a-t-il dit.

Interrogé par des journalistes sur le maintien de la date de la fin de l'année pour modifier la tendance, le chef de l'Etat a toutefois répondu ultérieurement "oui".

"L'objectif de la courbe du chômage à la fin de l'année est maintenu, bien évidemment", a assuré son entourage.

"L'idée est d'être à l'horizontale à la fin de l'année ensuite d'avoir une pente descendante", a-t-on ajouté.

Interrogé sur ce thème dans la cour de Matignon, le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, a mis en garde contre "une espèce de dramatisation sur la date, le calendrier".

"Il ne faut pas nous créer nous mêmes je ne sais quelle contrainte sur le jour, la semaine, le mois à partir duquel nous pourrons constater cette inversion de la courbe du chômage", a-t-il dit avant un entretien avec le Premier ministre Jean-Marc Ayrault. "L'essentiel, c'est qu'elle ait lieu et que les Français puissent constater que nos efforts sont payants et que ces efforts amènent des résultats".

Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com