Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

France : Une "nouvelle jauge" pour les lieux de culte définie d'ici jeudi

France : Une "nouvelle jauge" pour les lieux de culte définie d'ici jeudi
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - La jauge fixée pour la réouverture des lieux de culte va être redéfinie d'ici jeudi matin, a annoncé mercredi Eric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims et président de la Conférence des évêques de France.

Dans le cadre de l'allègement en trois étapes des restrictions destinées à freiner l'épidémie de coronavirus, Emmanuel Macron a annoncé mardi soir que les offices religieux, interdits depuis la Toussaint, seraient de nouveau autorisés à compter de samedi dans les lieux de culte, avec une jauge strictement limitée à 30 personnes.

Mais cette jauge unique, qui ne prend pas en compte la taille des lieux de culte, n'a pas satisfait la Conférence des évêques de France, qui avait indiqué dans la soirée être "à la fois déçue et surprise" par cette annonce et réclamé que cette mesure soit révisée.

Le président de la Conférence des évêques de France a eu un échange téléphonique avec Emmanuel Macron dans la soirée de mardi.

"Il ressort qu'une jauge réaliste, tout en restant stricte, sera définie d'ici jeudi matin pour une mise en application en deux étapes: samedi 28 novembre puis après la réévaluation du 15 décembre", indique la Conférence des évêques de France dans un communiqué diffusé mercredi.

Dans son compte rendu du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a indiqué que des discussions allaient se poursuivre avec les représentants des cultes "notamment pour préparer les échéances futures et la seconde étape du 15 décembre qui a été annoncée par le président de la République".

"Le Premier ministre aura l'occasion d'y revenir demain", a-t-il ajouté, renvoyant sur la conférence de presse que Jean Castex doit donner jeudi en fin de matinée pour préciser l'action gouvernementale à venir.

Au cours des discussions de ces dernières semaines avec des représentants de l'exécutif, l'Eglise catholique avait proposé un protocole contraignant fixant un espace de 4m(2) autour de chaque fidèle et une occupation partielle de l'église au tiers de sa capacité pour respecter les mesures de distanciation physique.

(Henri-Pierre André, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2021 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !