France : La reprise économique se poursuit malgré la quatrième vague épidémique

France : La reprise économique se poursuit malgré la quatrième vague épidémique
France : La reprise économique se poursuit malgré la quatrième vague épidémique
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - L'économie française a poursuivi son redressement cet été malgré la quatrième vague de l'épidémie de COVID-19, selon un point de conjoncture publié mardi par l'Insee, qui a revu en légère hausse sa prévision de croissance pour cette année.

Après s'être contracté de 8% en 2020, le produit intérieur brut (PIB) de la France devrait connaître un rebond de 6,25% cette année selon l'Insee, qui ne tablait que sur une croissance de 6% dans sa dernière estimation, publiée début juillet.

L'institut national de la statistique s'avère donc désormais légèrement plus optimiste que le gouvernement, qui escompte encore une croissance de 6% en 2021.

"Pour la première fois depuis le début de la crise sanitaire, l'intensification de la circulation du virus n'a pas provoqué de recul marqué de l'activité économique", souligne l'Insee.

Malgré l'instauration puis l'élargissement du pass sanitaire pour tenter de contenir la nouvelle flambée épidémique estivale, alimentée par la progression du variant Delta du coronavirus SARS-CoV-2, l'activité économique globale a "continué à progresser, pour se retrouver relativement proche de son niveau d'avant-crise: entre -1% et -0,5% par rapport au quatrième trimestre 2019", note l'Insee.

A titre de comparaison, les précédentes flambées épidémiques s'étaient accompagnées de reculs significatifs de l'activité économique par rapport au niveau d'avant-crise: -30% lors de la première vague en avril 2020, -7% lors de la deuxième vague en novembre 2020 et -6% lors de la troisième vague en avril 2021, a souligné Julien Pouget, chef du département de conjoncture de l'Insee, lors d'une conférence de presse en ligne.

Dans les faits, l'analyse des données des transactions par carte bancaire suggèrent que le pass sanitaire "aurait eu un impact temporaire dans certaines activités de loisirs, un impact modéré et sans doute également transitoire dans les restaurants, et pas d'impact dans les transports", souligne l'Insee.

Au total, l'Insee estime que l'économie française devrait retrouver son niveau d'avant-crise à la fin de l'année, avec un écart limité à -0,1% par rapport à l'activité de fin 2019 lors du quatrième trimestre 2021.

La poursuite du redressement de la deuxième économie de la zone euro devrait se traduire par une progression du PIB de 2,7% au troisième trimestre, puis de 0,5% au quatrième, en variation trimestrielle, anticipe l'Insee en prévenant que ses prévisions dépendent notamment de la stabilisation de la situation sanitaire ainsi que des problèmes d'approvisionnement dans certains secteurs.

(Reportage Leigh Thomas, avec la contribution de Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !