France, Allemagne, GB et USA appellent à l'Iran à revoir sa décision sur l'AIEA

France, Allemagne, GB et USA appellent à l'Iran à revoir sa décision sur l'AIEA
France, Allemagne, GB et USA appellent à l'Iran à revoir sa décision sur l'AIEA
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - La France, l'Allemagne, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis ont appelé lundi dans une déclaration commune l'Iran à revoir sa décision d'exclure "plusieurs" inspecteurs de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), dénonçant une mesure "sans précédent" aux graves répercussions.

Si les traités de l'agence onusienne autorisent Téhéran à prendre une telle décision - les pays membres de l'AIEA ayant le droit de s'opposer à la présence d'inspecteurs -, le patron de l'AIEA, Rafael Grossi, a décrit cette mesure comme excessive et éloignée des pratiques habituelles.

L'Union européenne a exhorté dimanche l'Iran à reconsidérer sa décision, annoncée alors que la France, la Grande-Bretagne et l'Allemagne - dits les "E3", les trois pays européens parties prenantes de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien - ont indiqué jeudi qu'elles prolongeraient les sanctions contre Téhéran prévues par l'accord désormais défunt.

"Les actions de l'Iran remettront en cause la capacité de l'agence à exercer efficacement son mandat en matière de garanties", est-il écrit dans la déclaration, ajoutant que Téhéran "fait obstacle, de manière délibérée, à la planification et à la conduite régulière des activités de vérification et suivi de l'agence en Iran".

"L'Iran doit revenir en arrière s'agissant de la révocation des accréditations de ces inspecteurs, et coopérer pleinement avec l'agence, pour lui permettre de garantir le caractère exclusivement pacifique du programme nucléaire iranien", disent Paris, Berlin, Londres et Washington, selon le communiqué diffusé par le Quai d'Orsay.

(Rédigé par Jean Terzian)

Reuters

©2023 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.