France : 13 militants d'ultradroite interpellés

France : 13 militants d'ultradroite interpellés

MARSEILLE, 23 novembre (Reuters) - Treize membres présumés d'un groupe à l'idéologie "identitaire, raciste et violente" ont été interpellés et placés en garde à vue mardi en France pour être entendus dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 5 mai dernier à Marseille des chefs d'organisation et de participation à un groupe de combat.

Ces douze hommes et une femme, âgés de 21 à 52 ans, ont été interpellés sur l'ensemble du territoire national par les enquêteurs de la division de lutte contre les crimes de haine de l'Office central de lutte contre les crimes contre l'humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH) et par ceux de plusieurs sections de recherches de la gendarmerie nationale, a précisé le parquet de Marseille dans un communiqué.

Plusieurs armes ont également été saisies, a-t-il ajouté.

Ces militants, qui appartiennent selon BFM TV à un groupuscule d'ultradroite baptisé Recolonisation, "sont suspectés d'appartenir à un groupement structuré et organisé au niveau national et régional, composé de plus de 110 membres, dont des militaires ou anciens militaires, répartis sur l'ensemble du territoire, échangeant et se rassemblant autour d'une idéologie identitaire, raciste et violente, notamment véhiculée à travers les réseaux sociaux", a déclaré le parquet de Marseille. (Reportage Marc Léras; édité par Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !