Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Feu vert législatif en faveur d'une police municipale à Paris

Feu vert législatif en faveur d'une police municipale à Paris
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - L'Assemblée nationale a ouvert la voie jeudi à la création d'une police municipale à Paris dans le cadre de l'examen de la proposition de loi sur la "sécurité globale", une première qualifiée de "saut historique" par la maire de la capitale, Anne Hidalgo.

Plusieurs milliers de policiers municipaux, formés par la Ville, devraient faire leur apparition l'an prochain pour traquer violences et incivilités, avec un objectif de 5.000 agents à l'horizon 2024, année des Jeux olympiques.

A la différence du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, Anne Hidalgo ne souhaite pas que les futurs policiers municipaux soient armés.

"A Paris, la police municipale sera véritablement parisienne, à l'image de sa population dans son recrutement et sa formation. Non équipée d'armes létales, elle sera exemplaire dans sa déontologie et sa présence de proximité dans les rues de la capitale", promet l'édile socialiste dans un communiqué.

"En se concentrant sur les infractions du quotidien et la tranquillité publique, elle conforte les policiers nationaux qui pourront davantage se recentrer sur la lutte contre la délinquance, le démantèlement des réseaux de stupéfiants et le risque terroriste", explique-t-elle.

Favorable à l'armement des agents, le délégué général de la République en marche, Stanislas Guerini, considère pour sa part dans un communiqué que "nous nous devons de protéger ceux qui nous protègent".

Réélue pour un nouveau mandat de six ans au printemps dernier, Anne Hidalgo indique qu'une enveloppe de 184 millions d'euros est prévue dans le budget 2021 pour la future police municipale.

(Elizabeth Pineau, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !