Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Faurecia : CA et marge record visés en 2022 avec le cockpit du futur

Faurecia : CA et marge record visés en 2022 avec le cockpit du futur

PARIS (Reuters) - Faurecia vise un chiffre d'affaires et une marge record en 2022, son renforcement sur le cockpit du futur et son pari dans l'hydrogène devant lui permettre de compenser l'atonie des marchés automobiles.

L'équipementier, qui tient mardi une journée investisseurs, compte dépasser 20,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, soit une croissance annuelle moyenne supérieure à 5%, et atteindre une marge opérationnelle de 8% dans trois ans.

A titre de comparaison, le chiffre d'affaires de Faurecia est ressorti à 17,5 milliards d'euros l'an dernier et sa marge à 7,3%.

"Malgré les conditions de marché difficiles, nous avons poursuivi le déploiement de notre stratégie de transformation pour le cockpit du futur et la mobilité durable, tout en continuant à mettre l'accent sur la résilience et la satisfaction totale de nos clients", a déclaré le directeur général Patrick Koller, cité dans un communiqué.

Le groupe, qui a également confirmé ses objectifs 2019, notamment une marge opérationnelle d'au moins 7%, compte surfer sur la demande des constructeurs et des automobilistes en "infodivertissement", éclairage d'ambiance et solutions de confort.

Avec le rachat du japonais Clarion Electronics, il a ajouté à sa panoplie une nouvelle division pour compléter ses activités d'intérieurs de voitures, de sièges et de systèmes de dépollution.

Ce dernier métier continuera de profiter de la demande pour l'amélioration des moteurs thermiques, qui composeront encore 85% du marché en 2030 selon Faurecia, mais le groupe a également accéléré ses investissements dans la pile à combustible, pariant sur l'essor de cette technologie à base d'hydrogène à côté des véhicules électriques à batterie.

L'équipementier, dont PSA prévoit de distribuer ses 46% à ses actionnaires à l'occasion de son mariage avec Fiat Chrysler Automobiles, a souligné que les objectifs présentés mardi devraient être atteints malgré une révision importante de la production automobile mondiale.

Il estime ainsi que les volumes du marché devraient être légèrement négatifs en 2020 et progresser de seulement 1% en moyenne en 2021 et 2022.

(Gilles Guillaume, édité par Bertrand Boucey)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com