Facebook, Instagram et WhatsApp touchés par une panne majeure

Facebook, Instagram et WhatsApp touchés par une panne majeure
Facebook, Instagram et WhatsApp touchés par une panne majeure
Crédit photo © Reuters

par Subrat Patnaik et Eva Mathews

(Reuters) - Facebook, Instagram, son application de partage de photos, et WhatsApp, son application de messagerie, ont été affectés lundi par une panne d'envergure, qui a entraîné la chute de l'action du groupe de Mark Zuckerberg à Wall Street.

La panne est survenue vers 16h00 GMT et n'était toujours pas résolue plus de quatre heures plus tard.

"Nous savons qu'un certain nombre de personnes ont actuellement des difficultés pour accéder à nos applications et à nos produits. Nous essayons de régler ce problème et nous vous présentons nos excuses pour tout désagrément", a dit Facebook sur son compte Twitter.

Cette panne survient au lendemain de la prise de parole sur CBS d'une lanceuse d'alerte accusant le réseau social aux près de 2 milliards d'utilisateurs actifs d'avoir privilégié ses intérêts aux dépens de ses abonnés et du contrôle des contenus haineux et de la désinformation.

L'action Facebook, déjà à la baisse à l'ouverture de Wall Street à la suite de ces propos, a perdu 4,89% à la Bourse de New York, où l'ensemble des valeurs technologiques a été malmené dans un contexte de hausse des rendements obligataires.

Le réseau social, deuxième plus grande plate-forme publicitaire en ligne au monde, perdait environ 545.000 dollars (469.000 euros) par heure de revenus publicitaires pendant la panne, selon les estimations de la société Standard Media Index.

Facebook était inaccessible car ses utilisateurs n'étaient pas correctement orientés par les serveurs DNS (Domain Name System), que l'entreprise contrôle elle-même.

Selon des experts en sécurité informatique, cette panne est probablement imputable à une erreur de configuration, sans doute le résultat d'une faute en interne même si un sabotage est toujours possible en théorie.

Une attaque venant de l'extérieur leur semble beaucoup moins plausible, car elle supposerait une coordination massive ou une technique très innovante.

Facebook n'a fourni aucune précision sur la nature du problème affectant ses services.

Certains employés du groupe ont eux-mêmes perdu accès à leurs propres outils en raison de la panne, ont indiqué des personnes suivant le dossier.

Le site spécialisé Downdetector, dont l'activité consiste à comptabiliser les messages d'alertes relayés par les utilisateurs, dit avoir collecté plus de 50.000 rapports d'erreur concernant Facebook et Instagram, un chiffre qui ne reflète pas le nombre exact de dysfonctionnements, lequel pourrait être beaucoup plus important.

Facebook avait déjà subi des pannes de grande ampleur en mars et juillet derniers.

(Reportage Eva Mathews et Subrat Patnaik à Bangalore, avec Tiyashi Datta, Nivedita Balu à Bangalore et Joseph Menn à San Francisco; version française Nicolas Delame et Jean-Stéphane Brosse)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !