Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Fabius s'en prend au "triple déficit" de la candidate Royal

Fabius s'en prend au "triple déficit" de la candidate Royal

PARIS (Reuters) - Laurent Fabius dénonce le "triple déficit" de Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle et reproche à l'ex-candidate d'avoir tenu à l'écart les principaux responsables socialistes, dont lui-même.

"Un triple déficit est apparu : présidentialité, crédibilité, collégialité", avance l'ex-Premier ministre dans un entretien accordé au journal Le Monde, daté du 28 juin.

Pour Laurent Fabius, on ne gagne pas une élection présidentielle "en demandant à chacun ce qu'il ou elle veut, mais en proposant une vision, un dessein capables de faire progresser la France et les Français tout en convainquant qu'on est soi-même capable de les conduire."

Interrogé sur les critiques formulées par Ségolène Royal, qui estime ne pas avoir été assez soutenue, le dirigeant socialiste répond : "Notre candidate a plutôt choisi de tenir à l'écart les principaux responsables socialistes."

"Ce fut sa décision. Pour ma part, j'étais totalement disponible et je le lui ai dit", précise-t-il.

Laurent Fabius reproche en outre à Ségolène Royal d'avoir affirmé que le smic à 1.500 euros et la généralisation des 35 heures étaient "des idées qui ne sont pas crédibles" tout en faisant campagne sur ce thème.

Selon lui, ces propos posent la question "de la sincérité en politique."

"On peut être partisan ou adversaire de l'augmentation du smic, mais si on affirme lors d'une élection être favorable à son augmentation, et qu'on déclare ensuite qu'on y croyait pas, cela devient un problème de nature quasi éthique et suscite un doute sur l'ensemble des propositions qu'on défend", dit-il.

Plus largement, Laurent Fabius se dit préoccupé par "l'atmosphère délétère qui règne parmi les dirigeants socialistes", soulignant que les électeurs et militants "en sont furieux."

"Pour ma part, je continuerai à me tenir à l'écart des déclarations quotidiennes contradictoires des uns et des autres. Je serai un sage actif", affirme-t-il.


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !