Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

F1: Fernando Alonso remet les pendules à l'heure à Monaco

F1: Fernando Alonso remet les pendules à l'heure à Monaco
Crédit photo © Reuters

par Alan Baldwin

MONACO (Reuters) - L'Espagnol Fernando Alonso a remis les pendules à l'heure dimanche en remportant le Grand Prix de Monaco devant son coéquipier et premier rival Lewis Hamilton pour un doublé McLaren.

Le double champion du monde, devancé par son cadet lors des deux derniers GP, a voulu rappeler qu'il restait le patron des pilotes, s'imposant dans la plus technique et la plus prestigieuse épreuve de la saison.

Alonso signe son deuxième succès d'affilée en principauté tandis qu'Hamilton grimpe pour la cinquième fois sur le podium en autant de courses en Formule Un.

Au classement, Alonso et Lewis sont désormais sur la même ligne, à égalité de points, tandis que le Finlandais Kimi Räikkönen, à la dérive lors des qualifications, n'a jamais pu participer à la bataille.

Alonso décroche son deuxième succès de la saison après celui obtenu en Malaisie, ce qui lui permet de reprendre la tête de la hiérarchie provisoire.

Parti en position de pointe, le double champion du monde a dû faire preuve de tout son métier pour contenir la fougue et l'ambition de son rival.

Chaque pilote effectuait deux arrêts aux stands pour ravitailler et changer de pneumatiques, et chaque fois, Alonso sortait en tête.

RYTHME INFERNAL

Sur un circuit où les dépassements sont quasiment impossibles, l'Espagnol bénéficiait d'un avantage évident tandis que le Britannique, n'abdiquant jamais, l'obligeait à des prouesses de pilotage.

Sur la ligne, quatre secondes séparaient les deux hommes mais Hamilton était contraint de patienter encore un peu avant de remporter le premier Grand Prix de sa carrière.

Ce duel fratricide a totalement éclipsé le reste de la course.

Le Brésilien Felipe Massa, sur Ferrari, complétait le podium, très loin derrière, à plus d'une minute. Il était, avec Giancarlo Fisichella, le seul à être parvenu à rester dans le même tour que le duo de tête.

"Cela a été un week-end fantastique", a commenté Alonso. "Je n'avais jamais gagné avec une avance d'une minute sur le troisième. C'est certainement ma plus facile et ma plus belle victoire."

"J'ai touché les barrières à plusieurs reprises", a raconté Hamilton pour expliquer sa deuxième place. "J'ai eu de la chance que notre voiture soit solide."

Content de terminer sur le podium, Massa, qui s'empare de la troisième place au général, a reconnu qu'il n'y avait rien à faire contre la suprématie des McLaren.

"Les McLaren ont tenu un rythme infernal," a-t-il dit. "Même si j'avais poussé à 150%, cela n'aurait rien changé. Je suis juste content de terminer sur le podium."


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !