»
»
»
Consultation

Examens annulés à Arcueil après un blocage étudiant

Examens annulés à Arcueil après un blocage étudiant

Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Les examens des étudiants de Nanterre qui devaient se tenir vendredi et samedi au centre d'Arcueil (Val-de-Marne) ont été annulés par l'université en raison d'un blocage étudiant, malgré le déploiement de forces de police.

La maison des examens d'Arcueil devait accueillir vendredi des épreuves du deuxième semestre des étudiants de l'université de Nanterre, bloquée depuis mi-avril. Des CRS ont été dépêchés autour des accès du centre et ont utilisé des gaz lacrymogènes face aux étudiants venus empêcher la tenue de ces épreuves délocalisées afin de protester contre la réforme de l'accès à l'enseignement supérieur.

L'université de Nanterre Paris 10 a confirmé à Reuters l'annulation des épreuves de vendredi et samedi.

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb a condamné le blocage. "Opposer la liberté de manifester à la liberté d'étudier n'est pas tolérable dans un État de droit", a-t-il écrit sur son compte Twitter. "Nos forces de l'ordre resteront mobilisées autant que nécessaire pour permettre aux étudiants de passer leurs examens dans le calme et la sérénité auxquels ils ont droit".

Le député La France insoumise Eric Coquerel, présent sur place pour protester contre la "délocalisation de leurs examens", a dénoncé le "gazage des étudiants".

L'université Paris I, où la tenue des examens a été contestée par certains étudiants et enseignants notamment en sciences politiques, a délocalisé la semaine dernière 20 épreuves à Arcueil, a précisé la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal, vendredi sur LCI.

"On essaie de faire en sorte que l'année universitaire garde toute sa valeur", a-t-elle déclaré, justifiant l'intervention des forces de police "pour éviter que quelques dizaines de personnes prennent en otage les milliers d'étudiants qui souhaitent passer leurs examens".

Après l'évacuation de l'université Toulouse Jean Jaurès mercredi, le nombre de facultés ciblées par des blocages partiels ou complets est sur le déclin, mais plusieurs établissements - Nanterre, Paris 8 mais aussi Rennes 2 et certains sites de la Sorbonne - restent bloqués.

(Julie Carriat, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com