»
»
»
Consultation

Eutelsat devient le premier client commercial d'Ariane 6

Eutelsat devient le premier client commercial d'Ariane 6
Crédit photo © Reuters

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - L'opérateur de satellites Eutelsat et Arianespace ont annoncé lundi un contrat de cinq lancements d'ici 2027 dont la totalité devrait être réalisée par la future fusée européenne Ariane 6, donnant un coup de fouet bienvenu au secteur des satellites commerciaux.

Eutelsat devient ainsi le premier client commercial à signer un contrat pour Ariane 6, prévue pour succéder en 2020 à Ariane 5, précisent les deux groupes dans un communiqué, sans en dévoiler le montant.

Arianespace a actuellement 59 lancements à réaliser en comptant sur Ariane 6, outre les satellites destinés à Eutelsat, deux missions pour Galileo, le GPS européen, et la constellation CSO de satellites d'observation militaire dont la ministre de la Défense Florence Parly a confirmé vendredi le lancement fin 2018.

Le marché des satellites commerciaux pâtit depuis deux ans de l'attentisme des candidats à des lancements qui hésitent face à la multiplication des choix, notamment en termes d'orbites, à la suite de ruptures technologiques accélérées.

"Le signal qu’a donné Eutelsat est très important", a déclaré Stéphane Israël, président exécutif d'Arianespace, lors d'une conférence de presse à l'occasion de la conférence World Satellite Business Week qui se tient cette semaine à Paris.

Il a réaffirmé s'attendre à un rebond du marché des satellites commerciaux à partir de 2019, sans atteindre toutefois les niveaux d'activité du début de la décennie.

Ce nouveau contrat, qui fait suite à un précédent signé début 2013, porte à huit le nombre de satellites qu'Arianespace s'est engagé à lancer pour Eutelsat.

Dans ce contrat, Ariane 6 sera le "lanceur de référence", Eutelsat pouvant recourir à Ariane 5 si besoin, a précisé Stéphane Israël.

Il a dit mener des discussions "très actives" avec d'autres clients pour Ariane 6, sans souhaiter fournir plus de précisions sur leur avancée et le nombre de prospects.

NOUVEAUX CHOIX TECHNOLOGIQUES

Ariane 6 a vocation a être 40% moins cher qu'Ariane 5, mais un "chemin de compétitivité" doit être trouvé en Europe entre 2020 et 2030 pour définir des choix technologiques, citant le démonstrateur de moteur à bas coût Prometheus dont les premiers essais au sol sont prévus à partir de 2020.

Boeing a de son côté annoncé lundi un investissement dans BridgeSat, spécialiste américain de communications optiques destinées à améliorer l'échanges de gros volumes de données entre satellites.

Quatre ans après l'annonce d'une coentreprise à parité entre Airbus et Safran baptisée ArianeGroup, qui détient 74% d'Arianespace, Stéphane Israël n'a pas exclu d'autres changements de gouvernance.

"Il y a eu sur ArianeGroup, Arianespace, des évolutions de gouvernance qui ne sont pas des évolutions définitives de l’Europe spatiale: on peut penser qu’il y en aura d’autres", a dit Stéphane Israël.

(Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com