»
»
»
Consultation

Eurovision: Bilal Hassani se défend, s'en prend aux "haineux"

Eurovision: Bilal Hassani se défend, s'en prend aux "haineux"

PARIS (Reuters) - Le candidat de la France à l'Eurovision, Bilal Hassani, accusé par un élu Les Républicains (LR) d'incitation à "la banalisation du terrorisme", se dit déterminé à porter plainte pour diffamation et à répondre aux "haineux".

"Ça dérange beaucoup que mes parents soient nés au Maroc et que je sois homo, on ne peut pas le nier", déclare le chanteur de 19 ans dans un entretien au Parisien publié lundi.

"Je suis fier de représenter la France. Tout ça m’atteint, ça me fait mal, ça m’attriste, mais je suis encore plus déterminé à répondre à tous ces haineux, à porter plainte en diffamation", ajoute-t-il.

Bilal Hassani, qui a été désigné le 26 janvier pour représenter la France à l'Eurovision qui se tiendra du 14 au 18 mai à Tel Aviv, est sous le feu des critiques depuis la découverte d'un de ses tweets de 2014 dans lequel il considère qu'Israël est responsable de "crime contre l'humanité".

Une vidéo dans laquelle il s'écrie "La France a vraiment souffert, attentat par-ci, attentat par-là, youhou !" a également ressurgi, suscitant l'indignation du sénateur LR des Alpes-Maritimes Henri Leroy.

Ce dernier a adressé un courrier aux organisateurs de l'Eurovision pour leur demander d’intervenir "pour que Bilal Hassani soit écarté de votre concours", estimant qu'il était un "bien triste exemple pour notre jeunesse, et incite à la banalisation du terrorisme."

Bilal Hassani estime dans Le Parisien que la vidéo avait été sortie de son contexte et qu'elle n'avait "rien de malveillant."

"Ces accusations sont extrêmement blessantes pour moi, je suis Français et j’ai énormément souffert en 2015, comme tout le monde. Les attentats du 13 novembre et de Charlie Hebdo m’ont brisé le cœur", a-t-il dit.

Quant au tweet sur Israël, "j’étais jeune et bête", poursuit-il. "Je n’avais aucune idée de la situation géopolitique dans le monde (...) Je ne considère pas qu’Israël soit responsable de crime contre l’humanité, ce n’est pas du tout mon opinion. Je suis tellement heureux d’y partir pour l’Eurovision".

(Marine Pennetier, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2019 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com