Etats-Unis : Le bilan de l'ouragan Ida risque de s'alourdir

Etats-Unis : Le bilan de l'ouragan Ida risque de s'alourdir
Etats-Unis : Le bilan de l'ouragan Ida risque de s'alourdir
Crédit photo © Reuters

par Devika Krishna Kumar et Maria Caspani

LA NOUVELLE-ORLÉANS (Reuters) - Une personne au moins a été tuée et l'électricité est coupée lundi dans une grande partie de la Louisiane, où les autorités ont demandé à la population de ne pas sortir après le passage de l'ouragan Ida, qui a provoqué des dégâts considérables et poursuit sa course dans le sud-ouest des Etats-Unis.

Presque personne dans l'Etat n'a de courant et de nombreux réseaux d'eau sont hors service, a déclaré le gouverneur John Bel Edwards. Le numéro d'appel d'urgence national, le 911, est en outre indisponible dans une partie de l'Etat.

"S'il vous plaît, restez à l'abri chez vous. Même si vous pouvez être tentés de sortir, la situation est encore très dangereuse", ont mis en garde de leur côté sur Twitter les services d'urgences médicales de la Nouvelle-Orléans.

Le gouverneur a prévenu que le bilan allait probablement s'alourdir. "Je m'attends évidemment à ce que le nombre de décès augmente considérablement", a-t-il dit à MSNBC.

Il y a 16 ans, l'ouragan Katrina, l'un des plus dévastateurs et meurtriers de l'histoire des Etats-Unis, avait fait plus de 1.800 morts.

Le président Joe Biden a déclaré l'état de catastrophe majeure dans tout l'Etat et ordonné aux agences fédérales de renforcer leurs moyens d'intervention.

Deanne Criswell, la directrice de l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA), a estimé qu'il fallait attendre quelques heures pour mesurer plus précisément les dégâts causés par Ida.

"Nous avons des informations faisant état de dégâts structurels de grande ampleur", a-t-elle dit à CNN. "Je ne crois pas que la trajectoire de cet ouragan aurait pu être pire."

Les centaines de kilomètres de digues construites dans la région de la Nouvelle-Orléans après le passage de Katrina en 2005 semblent toutefois avoir résisté à celui d'Ida.

Les digues "ont extrêmement bien fonctionné", a dit Edwards. "Si nous devions faire face à l'échec du système de digues ce matin, ce serait totalement inimaginable", a-t-il dit à MSNBC.

DES RAFALES À 240 KM/H

L'ouragan, qui était classé en catégorie 4 (sur une échelle allant jusqu'à 5) avant de toucher terre, s'est affaibli et a été rétrogradé en tempête tropicale mais il continuait de progresser lundi dans le sud-ouest du Mississippi, et le Centre national des ouragans (NHC) redoute toujours de très fortes précipitations susceptibles de provoquer des inondations.

Ida a touché terre dimanche à la mi-journée près de Port Fourchon, en Louisiane, accompagné de rafales de vent à 240 km/h, d'averses torrentielles et de vagues déferlantes qui ont submergé une grande partie du rivage.

Le premier décès imputé à la tempête est celui d'un homme de 60 ans tué par la chute d'un arbre sur sa maison près de Baton Rouge, la capitale de l'État.

Des crues éclair ont été signalées dans le sud-est de la Louisiane par le NHC. Presque toute la production pétrolière au large a été suspendue et les principaux ports le long des côtes de la Louisiane et du Mississippi ont été fermés à la navigation.

Les résidents des zones côtières les plus vulnérables avaient reçu l'ordre d'évacuer quelques jours avant l'arrivée de l'ouragan, qui a perturbé l'activité des services d'urgences médicales à la Nouvelle-Orléans, déjà mis sous tension par la quatrième vague de l'épidémie de COVID-19.

Environ 2.450 patients atteints de la maladie sont hospitalisés dans tout l'État, dont beaucoup dans des unités de soins intensifs.

L'hôpital Thibodaux dans le comté de Lafourche, au sud-ouest de la Nouvelle-Orléans, a fait état d'une coupure de générateur qui a contraint le personnel à aider manuellement les patients sous respirateur pendant qu'ils étaient transférés à un autre étage, a confirmé le département de la Santé de l'État à Reuters.

Des vidéos publiées sur les réseaux sociaux montrent des sections de l'autoroute 90, le long de la côte de la Louisiane et du Mississippi, complètement inondées.

Des centaines de kilomètres de nouvelles digues ont été construites autour de la Nouvelle-Orléans après que l'ouragan Katrina a inondé une grande partie de la ville basse, il y a 16 ans jour pour jour.

(Reportage Devika Krishna Kumar à la Nouvelle-Orléans, Jessica Resnick-Ault et Jonathan Allen à New York, Erwin Seba à Houston, Rich McKay à Atlanta, Laura Sanicola, Linda So et Trevor Hunnicutt à Washington, Liz Hampton à Denver et Arpan Varghese et Kanishka Singh à Bangalore; rédigé par Jessica Resnick-Ault, Jonathan Allen et Steve Gorman; version française Kate Entringer, Khadija Adda-Rezig et Marc Angrand, édité par Blandine Hénault et Jean-Stéphane Brosse)

Reuters

©2023 Thomson Reuters, all rights reserved. Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers. Any copying, republication or redistribution of Reuters content, including by framing or similar means, is expressly prohibited without the prior written consent of Thomson Reuters. Thomson Reuters shall not be liable for any errors or delays in content, or for any actions taken in reliance thereon. "Reuters" and the Reuters Logo are trademarks of Thomson Reuters and its affiliated companies.

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !