Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Etats-Unis : L'inflation accélère plus que prévu en mai

Etats-Unis : L'inflation accélère plus que prévu en mai
Crédit photo © Reuters

WASHINGTON (Reuters) - Les prix à la consommation aux Etats-Unis ont augmenté plus que prévu en mai, ce qui pourrait alimenter les craintes d'une accélération de l'inflation susceptible de conduire à un resserrement monétaire prématuré.

Selon les données du département du Travail publiées jeudi, l'indice des prix "Core CPI", qui mesure l'évolution des prix hors alimentation et énergie, est ressorti en hausse de 0,7% le mois dernier par rapport à avril et de 3,8% sur un an.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 0,4% sur le mois et de 3,4% sur un an.

Une mesure plus large de l'inflation dite CPI donne une hausse de 0,6% sur un mois en mai, après +0,8% en avril, et de 5,0% sur un an, ce qui constitue la plus forte hausse enregistrée depuis 2008 (après +4,2% en avril).

Ce bond résulte en partie d'un effet de base après la faiblesse de l'inflation accusée au printemps dernier, en pleine première vague pandémique.

Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse de 0,4% sur un mois et de 4,7% sur un an.

Sur les marchés financiers, les futures sur le S&P 500 se sont brièvement retournés à la baisse après la publication des chiffres de l'inflation et le rendement des Treasuries à dix ans a grimpé jusqu'à 1,535% avant de revenir autour de 1,516%.

"Le CPI est supérieur aux attentes, tant pour l'indice large que pour l'indice core, mais j'ai l'impression que tout le monde s'attendait à ce qu'il soit plus élevé que prévu", a commenté Tom Simons, analyste chez Jefferies.

Selon un membre de l'administration du président américain Joe Biden, la hausse des prix à la consommation devrait atteindre un pic cet été avant de se dissiper à l'automne.

"Le plus probable, c'est que ça va atteindre un pic au cours des prochains mois. Nous allons sans doute voir le pire cet été et ensuite, à l'automne, les choses reviendront sans doute à la normale", a dit ce représentant.

Tableau de la statistique:

(Lucia Mutikani, avec l'équipe Marchés à New York; Blandine Hénault pour la version française, édité par Nicolas Delame)


click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !