En meilleure forme, TUI lance une augmentation de capital de 1,1 milliard d'euros

En meilleure forme, TUI lance une augmentation de capital de 1,1 milliard d'euros
En meilleure forme, TUI lance une augmentation de capital de 1,1 milliard d'euros
Crédit photo © Reuters

LONDRES (Reuters) - Le géant du tourisme TUI Group a déclaré mercredi qu'il allait lever 1,1 milliard d'euros via une augmentation de capital afin de rembourser la dette contractée pour survivre à la crise du coronavirus après avoir observé un bond de ses réservations estivales.

L'entreprise, dont le siège est basé à Hanovre, a contracté des prêts pour un montant de plus de quatre milliards d'euros et a été renflouée à plusieurs reprises par le gouvernement allemand à la suite de la pandémie de COVID-19.

Mais cet été, la reprise des voyages en Europe lui a donné la confiance nécessaire pour procéder à une augmentation de capital, qui, d'après le groupe, lui permettra de mieux profiter de la reprise.

Son principal actionnaire, la famille Mordachov, a prévu d'exercer tous les droits de souscription liés à sa participation de 32% dans le groupe dans le cadre de l'offre entièrement souscrite de 10 nouvelles actions pour 21 actions existantes.

"L'augmentation de capital nous permettra de faire un pas important vers notre objectif de rembourser rapidement les prêts contractés auprès de l'État", a déclaré le directeur général de TUI, Fritz Joussen, dans un communiqué.

Le groupe a enregistré 5,2 millions de réservations cet été, grâce à une forte augmentation de la demande en août de la part des clients allemands et néerlandais.

TUI a dit s'attendre à une reprise des voyages cet hiver grâce à l'assouplissement des restrictions sanitaires et prévoir d'opérer entre 60% à 80% de sa capacité normale.

D'ici l'été 2022, les réservations devraient retrouver leur niveau d'avant la pandémie, a ajouté le groupe.

A la Bourse de Londres, l'action TUI gagnait 0,2% dans la matinée tandis qu'elle cédait 0,16% à Francfort.

(Reportage Sarah Young; version française Anait Miridzhanian, édité par Blandine Hénault)

click here for restriction
©2021 Reuters
Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !