»
»
»
Consultation

Edouard Philippe va recevoir les ministres pour faire un bilan

Edouard Philippe va recevoir les ministres pour faire un bilan
Crédit photo © Reuters

PARIS (Reuters) - Edouard Philippe a annoncé mercredi qu'il allait, à la demande d'Emmanuel Macron, recevoir chaque ministre début juillet pour faire le point sur l'avancement de la feuille de route qui lui a été confiée et préparer les 12 prochains mois.

"Au terme de cette première année, je recevrai au début du mois de juillet chaque ministre pour faire un bilan", a dit le Premier ministre à l'issue d'un séminaire gouvernemental.

Il s'agira également de "vérifier ce qui a été engagé" et d'"étudier la suite, les mesures qui peuvent être prises dans les 12 mois qui suivront pour rendre l'action lisible", a ajouté le Premier ministre lors d'une conférence de presse.

Ce "grand oral" s'ajoute à l'opération "Printemps de l'évaluation" à l'Assemblée nationale, où la commission des Finances organise à partir de ce mercredi l'audition de tous les membres du gouvernement sur la mise en oeuvre de leur budget. Sur la base de ces travaux, les députés bâtiront des propositions de résolutions ou des recommandations qui seront examinées en séance publique.

Pendant la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait prévenu que s'il était élu, "l'efficacité" de ses ministres serait évaluée régulièrement et qu'il déciderait "une fois par an, en lien avec le Premier ministre, de les reconduire ou pas".

Les rumeurs sur un possible remaniement gouvernemental avant l'été pouvant déboucher sur le départ de Françoise Nyssen (Culture) et Jacques Mézard (Cohésion des territoires) avaient été balayées mi-mai par le Premier ministre, qui avait assuré que ce n'était "pas à l'ordre du jour".

Au cours du séminaire de ce mercredi, le sixième depuis le début du quinquennat, le chef de l'Etat a "rappelé l'importance que le gouvernement doit accorder à la cohérence de l'action", après quelques semaines marquées par une certaine cacophonie au gouvernement, notamment sur la question d'une potentielle baisse des prestations sociales ou encore du glyphosate.

"La cohérence, c'est la contrepartie de la liberté de ton, c'est la solidarité complète dans l'action et la communication", a dit Edouard Philippe.

Le prochain grand rendez-vous gouvernemental se tiendra sous la forme d'un séminaire, fin août. D'ici là, le gouvernement espère "achever la réforme SNCF", "rendre Notre-Dame-des-Landes à sa vocation agricole" et "constater cette réussite que constitue le lancement de Parcoursup".

Une nouvelle "séquence de transformation sociale" va s'ouvrir dans les prochaines semaines, avec la réforme du système de santé, de la dépendance, de la finalisation du reste à charge zéro et de la refonte de nos prestations sociales et de la stratégie de lutte contre la pauvreté.

"Il n'y aura évidemment pas de pause d'ici à août", a ajouté le Premier ministre. "La France n'a rien à craindre du mouvement mais au contraire à tout à perdre du statut quo".

(Marine Pennetier avec Elizabeth Pineau, édité par Yves Clarisse)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com