Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Echange de prisonniers en vue au Mali, l'otage Sophie Pétronin pourrait être concernée

Echange de prisonniers en vue au Mali, l'otage Sophie Pétronin pourrait être concernée
Crédit photo © Reuters

KIDAL, Mali (Reuters) - Les autorités maliennes s'apprêtent à relâcher des dizaines de combattants djihadistes présumés dans le cadre d'un échange de prisonniers visant à obtenir la libération de l'otage française Sophie Pétronin et de l'opposant malien Soumaïla Cissé, a-t-on appris lundi de deux sources au sein des services de sécurité et une source diplomatique.

Des avions ont acheminé des détenus à Tessalit, dans le nord-est du Mali, ont déclaré une source régionale et une source basée au Mali sous le sceau de l'anonymat.

La libération de Sophie Pétronin et Soumaïla Cissé serait assurée depuis que les autorités ont accepté de relâcher un grand nombre de djihadistes présumés, ont ajouté ces sources.

On ignore le nombre exact des prisonniers sur le point d'être libérés, mais un avion en a transporté 70 à Tessalit dimanche, a indiqué la source basée au Mali.

Le Quai d'Orsay a dit n'avoir aucun commentaire à faire à ce stade. "Nous procédons aux vérifications nécessaires auprès des autorités maliennes", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un point de presse.

La France avait dit le 1er avril dernier disposer d'une "preuve de vie" remontant à "début mars" de Sophie Pétronin.

Cette septuagénaire, qui dirigeait une petite ONG franco-suisse venant en aide aux enfants souffrant de malnutrition, a été enlevée le 24 décembre 2016 à Gao, dans le nord du Mali.

Dans une vidéo diffusée en juin 2018 - la dernière en date -, l'otage était apparue très fatiguée et avait interpellé Emmanuel Macron, estimant que le chef de l'Etat l'avait "oubliée".

Soumaïla Cissé, ancien ministre des Finances entre 1993 et 2000, a été enlevé en mars alors qu'il faisait campagne dans la région de Tombouctou, dans le nord du pays.

(Souleymane Ag Anara et David Lewis; avec John Irish et Elizabeth Pineau à Paris, version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Jean-Michel Bélot)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !