Accueil
»
Actualités
»
Reuters
»
Consultation

Ebranlé par la pandémie, Rolls-Royce veut lever cinq milliards de livres

Ebranlé par la pandémie, Rolls-Royce veut lever cinq milliards de livres
Crédit photo © Reuters

par Sarah Young

LONDRES (Reuters) - Rolls-Royce a annoncé jeudi vouloir lever au total cinq milliards de livres, dont deux milliards (5,46 milliards d'euros) auprès de ses actionnaires, pour renforcer son bilan alors que la crise liée au coronavirus frappe durement le secteur du transport aérien dont il est un des équipementiers.

Le motoriste britannique, qui est rémunéré en fonction du nombre d'heures de vol effectuées par les compagnies aériennes s'équipant de son moteur, a vu son cours de Bourse s'effondrer de 80% cette année, conséquence d'une baisse drastique du trafic long-courrier à la suite de la crise sanitaire.

A la Bourse de Londres, l'action Rolls-Royce reculait jeudi de 9,8% à 117,18 pence en fin de matinée.

Rolls-Royce , dont les moteurs équipent les Boeing 787 et les Airbus 350, avait annoncé en mai son intention de supprimer 9.000 emplois et un examen minutieux de ses finances.

"L'augmentation de capital annoncée aujourd'hui renforce notre capacité à résister afin de naviguer dans l'environnement opérationnel incertain actuel", a déclaré le directeur général de Rolls-Royce, Warren East.

"Il s'agit d'un plan complet qui permettra d'éviter toute question de liquidité pendant cette crise", a-t-il dit à des journalistes. "Nous voulions que ce plan offre une marge de manœuvre suffisante, même dans le pire des scénarios".

PAS D'AIDE DE L'ETAT

Une augmentation de capital figurait publiquement parmi les options envisagées depuis le mois de juillet. Les inquiétudes concernant la santé financière de Rolls-Royce avaient alimenté la spéculation concernant un renflouement par l'Etat britannique du motoriste, qui avait été nationalisé en 1971 avant d'être privatisé.

Le directeur financier du groupe, Stephen Daintith, a exclu jeudi tout soutien financier public. "Cela ne fait pas partie de notre plan", a-t-il dit.

Le groupe britannique, qui a consommé quatre milliards de livres de trésorerie cette année, a dit s'attendre à revenir à un flux de trésorerie positif au cours du second semestre de 2021 et viser 750 millions de livres de flux de trésorerie disponible en 2022.

Rolls-Royce a cependant indiqué que cet objectif dépendrait de la reprise du trafic long-courrier. Alors que l'Europe fait face à une résurgence de l'épidémie de coronavirus, les compagnies aériennes estiment qu'il faudra attendre 2024 pour retrouver le niveau du trafic de 2019.

Rolls-Royce, dont la capitalisation boursière est tombée à seulement 2,5 milliards de livres, a lancé une augmentation de capital au prix de 32 pence par action, soit une décote de 41% par rapport au cours théorique ex-droit de 54,6 pence calculé par les analystes.

L'opération sera soumise à l'approbation des actionnaires lors de l'assemblée générale du 27 octobre.

L'agence britannique de crédit à l'exportation, le UK Export Finance, s'est dite prête à soutenir une prolongation de sa garantie à 80% du prêt actuel de cinq ans de deux milliards de livres accordé à Rolls-Royce. L'agence est également prête à soutenir une augmentation du prêt pour un montant d'un milliard de livres au maximum.

Rolls-Royce a dit par ailleurs disposer d'engagements pour une nouvelle facilité de crédit de deux ans d'un montant d'un milliard de livres.

(version française Claude Chendjou, édité par Blandine Hénault)


click here for restriction
©2020 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisés : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !