»
»
»
Consultation

Douze personnes tuées dans une fusillade en Californie

Douze personnes tuées dans une fusillade en Californie
Crédit photo © Reuters

(Reuters) - Douze personnes, dont un shérif adjoint, ont été tuées lors d'une fusillade dans un bar mercredi soir dans le sud de la Californie, a annoncé jeudi la police du comté de Ventura, dans la banlieue de Los Angeles où la tuerie s'est produite.

Âgé de 28 ans, l'assaillant, un vétéran de l'armée américaine, s'est probablement suicidé, a précisé le shérif Geoff Dean tout en disant ignorer les raisons qui l'ont conduit à commettre cet acte.

L'attaque survenue à Thousand Oaks dans un bar "Country & Western", le "Borderline Bar and Grill", a également fait plusieurs blessés.

Selon des témoignages postés sur les réseaux sociaux, un homme barbu vêtu d'un imperméable sombre a ouvert le feu dès son entrée dans l'établissement.

CNN rapporte qu'une soirée étudiante s'y déroulait. Certains clients ont cassé des fenêtres à l'aide de chaises pour échapper aux tirs.

D'après des témoins, l'auteur de la fusillade a tiré une trentaine de fois.

"C'est une scène horrible", a déclaré le shérif Dean. "Il y a du sang partout."

Le shérif adjoint mortellement blessé est un homme de 29 ans nommé Ron Helus. Accompagné d'un autre policier, il était arrivé le premier sur les lieux de la fusillade, peu avant 23h30 (07h30 GMT jeudi). Il est mort à l'hôpital quelques heures plus tard.

D'autres policiers qui ont pénétré dans le bar un quart d'heure après le début de la fusillade ont découvert le corps sans vie du tireur présumé.

Un témoin, John Hedge, a raconté sur ABC News s'être jeté à terre quand il a entendu les premières détonations et avoir vu le tireur lancer des bombes fumigènes dans la salle.

Geoff Dean a précisé qu'entre dix et quinze personnes s'étaient rendues d'elles-mêmes à l'hôpital, la plupart s'étant blessées en brisant des fenêtres pour s'enfuir.

Sur Twitter, le président Donald Trump a indiqué qu'il était tenu informé des événements et a salué le travail de la police. "Que Dieu bénisse toutes les victimes et les familles des victimes."

"Il faut trouver une solution pour en finir avec cette absurdité et les tueries que l'on aurait pu éviter qui privent notre pays de vies innocentes", a-t-il encore déclaré, toujours sur Twitter.

Jerry Nadler, chef de file des démocrates à la commission des affaires judiciaires de la Chambre des représentants, a annoncé que l'assemblée, où son parti vient de redevenir majoritaire, se pencherait en janvier sur un projet de législation prévoyant des vérifications obligatoires des antécédents des acheteurs d'armes à feu.

(Bernie Woodall, Rich McKay et Doina Chiacu; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour le service français)


click here for restriction
©2018 Reuters

Reuters

Nombre de caractères autorisé : 500

Déjà inscrit ? Connectez-vous

Pas encore inscrit? Inscrivez-vous en quelques secondes !

Partenaires de Boursier.com